La Coalition C14 réagit suite à l’adoption de la loi sur la sécurité intérieure et la modification de celle relative aux conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques le mercredi dernier par l’Assemblée nationale. Le regroupement politique dénonce des lois liberticides et une entreprise destinée à museler toute velléité de contestation du pouvoir. Il appelle à une union sacrée pour faire échec à ce projet du régime.

La loi relative aux conditions de manifestations publiques au Togo, dénommée « Loi Bodjona » connaît un chamboulement avec des dispositions plus corsées. Elle a été modifiée mercredi par la représentation nationale. Dorénavant les manifestations publiques sont interdites dans certaines zones et sur certains axes. De même, la loi votée par les députés exige un seul itinéraire pour les marches et offre des pouvoirs aux autorités d’interdire des manifestations. Des dispositions qui n’existaient pas dans la version originale de la loi et qui sont liberticides pour des parlementaires de l'opposition.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer