S'opposer farouchement aux pratiques homosexuelles c'est bien, voter une loi à l'hémicycle pour les interdire c'est encore mieux. C'est que le Mouvement Martin Luther King (MMLK) demande au gouvernement togolais  après son non catégorique à ce fléau lors de son dernier passage à l'Évaluation Périodique Universelle (EPU) des droits de l'homme à Genève.

Lomé, la capitale togolaise est en passe de battre le record dans la pratique d'un fait «contre-nature » déjà légiféré dans certains pays: l'homosexualité. Même si cette pratique continue secrètement de gagner du terrain, elle a du mal à être accepter par la société, toujours conservatrice des valeurs humaines... L’homosexualité est tout simplement décriée par les togolais et ceux qui s’y adonnent sont considérés comme des déviants sociaux…

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer