L’assemblée nationale togolaise a adopté en décembre 2019 le projet de loi organique fixant les conditions de déclaration de biens et avoirs des hautes personnalités, des hauts fonctionnaires et autres agents publics. Le texte du gouvernement voté à l’unanimité par les députés concerne aussi des personnalités qui ne sont pas forcément au pouvoir. Désormais, même les directeurs de publications des entreprises de presse doivent également déclarer leurs  biens et avoirs. 

Damehame Yark est catégorique ! La corruption ne doit plus avoir droit de cité au Togo surtout au sein des corps habillés. Le ministre de la sécurité et de la protection civile qui a pris récemment une mesure pour contrecarrer les rackets policiers lance un nouvel appel aux contrevenants. Pour le Général, l’heure n’est plus aux faux et usage de faux.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer