Le Nouvel engagement togolais (NET) s’est prononcé mercredi sur le déroulement des élections locales. Le parti de Gerry Taama a relevé des irrégularités mais note qu’elles ne sont pas de nature à influer sur les résultats proclamés. Crédités de 33 sièges de conseillers municipaux dans 29 communes, cette formation politique se tourne désormais vers la prochaine échéance qui est l’élection présidentielle de 2020. A ce sujet, Gerry Taama pense que l’union de l’opposition n’est plus une fatalité. Annonçant des primaires au niveau de son parti pour le choix d’un candidat à la présidentielle, le député invite chaque parti de l’opposition à chercher à occuper le terrain pour créer les conditions d’un second tour et fédérer ensuite les suffrages.

Gerry Taama renvoie les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales à plus tard et n’a désormais d’yeux que pour les élections locales. Celui qui promettait une session extraordinaire du Parlement pour l’opérationnalisation des réformes a d’autres priorités. Vendredi, il a déclaré qu’il soutient l’organisation des locales même en l’absence des réformes. Pour lui, les réformes demandées n’ont aucun lien avec les élections locales. En plus, M. Taama n’a pas raté la Coalition qu’il accuse d’avoir mené de faux combats pour finalement tout perdre.

Gerry Taama n'a rien à envier à la 5è législature togolaise. Le président du Nouvel Engagement Togolais (NET)  qui vient de faire son entrée au parlement a estimé lundi que les députés sortants ont failli à leur mission. M. Taama pense rectifier le tir en se basant essentiellement sur le lobbying et la concertation pour faire bouger les choses au  prochain parlementaire où son parti est représenté avec seulement 3 députés sur 91.

Le Nouvel Engagement Togolais (NET) a formulé mardi ses recommandations pour la mise en œuvre des réformes constitutionnelles. Dans un communiqué, la formation politique présidée par Gerry Taama a invité les députés du parti UNIR et ceux de le C14, à faire « des amendements du texte du gouvernement en s’appuyant sur les propositions de l’expert de la CEDEAO, qui leur ont été adressées à tous ». Cette formation politique soutient, d’une part que voter le texte de l’expert en l’état serait une folie et affirme d’autre part que le texte du gouvernement n’est pas ambitieux.

Le Nouvel Engagement Togolais (NET) a réagi lundi sur les conclusions de la 2e réunion du comité de suivi de  la mise en œuvre des recommandations de la feuille de route de la CEDEAO tenue dimanche à Lomé. Le parti de Gerry Taama  qui a  un représentant à la CENI dit prendre acte des décisions de la CEDEAO mais déplore une violation flagrante du code électoral. Toutefois, il ne conteste pas le compromis politique trouvé entre les protagonistes, au nom de l’intérêt national.

Très critiqué pour ses prises de positions depuis quelques temps, Gerry Taama ne manque aucune occasion pour s’expliquer et pour faire des propositions de sortie de crise au Togo. Celui qui a été agressé à Bruxelles pour sa connivence, supposée ou réelle, avec le pouvoir de Faure Gnassingbé, fait une nouvelle proposition pour une mise en œuvre rapide des décisions de la CEDEAO. Cette fois, ce sont les parlementaires togolais, toutes tendances confondues qu’il appelle à agir "pour le bonheur du peuple togolais".

Gerry Komandega Taama ne trouve pas toujours d'inconvénients à ce que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) reprenne ses activités après les avoir suspendues suite aux exigences du dialogue inter-togolais. Le Président national du Nouvel Engagement Togolais (NET) a réitéré mardi son envie de voir la Commission aller au bout de sa mission. Pour lui, seule la CEDEAO a les prérogatives de recadrer la CENI si elle trouve que sa feuille de route est déviée.

Les acteurs politiques togolais savent désormais à quoi s’en tenir après le passage de la CEDEAO à Lomé. L’organisation communautaire a donné une feuille de route qui s’articule autour des réformes constitutionnelles et l’organisation des élections législatives le 20 décembre. Réagissant mercredi à cette évolution, le Nouvel engagement togolais (NET), le parti présidé par Gerry Taama salue les recommandations qui sont conformes aux propositions qu’il a faites depuis quelques mois. Il exhorte les protagonistes à une mise en œuvre rapide.

Gerry Taama descend sur le terrain pour mieux se faire comprendre par les populations. Il a annoncé vendredi une tournée politique de son parti, le Nouvel engagement togolais (NET) dans la région des Plateaux. Il s’agira essentiellement de rencontres d’information et de sensibilisation, dit-on au niveau du parti.

Gerry Komandéga Taama a conscience des spéculations qui se répandent dans l’opinion nationale et qui le font passer pour un allier du pouvoir de Faure Gnassingbé. Mais le Président du Nouvel Engagement Togolais (NET) n’en a que faire. Loin de gaspiller son énergie à vouloir convaincre ses détracteurs, l’ancien candidat à la présidence togolaise les renvoie plutôt aux différentes déclarations de son parti depuis sa création en 2012.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer