Gerry Taama a renoncé à se porter candidat à la présidentielle du 22 février prochain au Togo. Il est en tournée pour expliquer cette décision aux fédérations de son parti en région. La région des plateaux a accueilli la première étape de la tournée. A l’occasion, M. Taama a donné une consigne de vote à ses militants.

Gerry Taama n’a finalement pas déposé de candidature pour l’élection présidentielle de 2020. Ainsi en a décidé le Comité national du Nouvel engagement togolais (NET), parti qui le présentait à cette élection. La formation politique qui fustige la léthargie des opposants veut réorienter ses moyens pour avoir plus de conseillers régionaux et de sénateurs.

Le président du Nouvel Engagement Togolais (NET) a posé ses valises à Elavagnon mercredi à l’occasion de la célébration de fête de la nativité. Gerry Taama, député de l’Est-Mono, a voulu partager les moments symboliques de cette fête avec les enfants de sa circonscription électorale.

Le 1er tour de l’élection présidentielle togolaise est prévu pour le 22 février prochain. Plusieurs candidats se bousculent aux portillons du côté de l’opposition. Parmi eux, Gerry Taama. Le Président du Nouvel engagement togolais (NET) croit toujours en la possibilité de réaliser l’alternance politique à la tête du Togo à l’issue du scrutin. Pour y arriver, il décrit une stratégie concertée, basée sur le travail individuel de chaque candidat, de sorte à en faire un grand fleuve au second tour de l’élection. Dans un entretien accordé à Togobreakingnews, l’ancien officier des Forces armées togolaises (FAT) revient également sur les derniers évènements de sa vie privée qui ont alimenté des polémiques sur les réseaux sociaux. Gerry Taama clarifie et ne jure désormais que par le futur. Au sujet de la Présidentielle, il pense être le faiseur de rois, s’il ne le devient pas lui-même.

Gerry Taama  poursuit sa tournée nationale dans la perspective de la présidentielle de 2020. Le candidat investi par le Nouvel Engagement Togolais (NET) était à  la tête d’une délégation qui a rencontré des populations de la région des plateaux le weekend dernier. Ils ont à l’occasion, sensibilisé  les populations sur le prochain  scrutin présidentiel. A l’occasion, M. Taama a invité les autres opposants à envahir à leur tour le terrain pour donner une chance à l’alternance en 2020.

Candidat à la présidentielle de 2020, Gerry Taama a posé ses valises dans la région centrale. Le président du Nouvel Engagement Togolais (NET) y multiplie les activités. Il a rencontré les dignitaires religieux de Tchaoudjo avant de mettre le cap sur Koussountou, dans la Préfecture de Tchamba. M. Taama et sa délégation étaient également dans la Préfecture de Sotouboua et dans celle voisine de Blitta.

Gerry Taama a une ambition : Démontrer en 2020 que le Togo peut avoir un autre président. Le président du Nouvel engagement togolais (NET, opposition) l’avait déclaré lors de son investiture pour la présidentielle de 2020. Pour ce faire, l’homme a investi le terrain depuis quelques jours. Le but est de redynamiser les bases du parti avant le scrutin prévu dans moins de 6 mois.

Le Nouvel Engagement Togolais (NET) est en mode assistance aux meilleurs élèves. Après ses collaborateurs il y a quelques jours, c’est Gerry Taama, le président qui se met dans la campagne. Le député a lancé mardi dans la préfecture de l’Est-Mono, une campagne de promotion de l’excellence chez la jeune fille en milieu scolaire.

Le Nouvel engagement togolais (NET) a tenu samedi son congrès extraordinaire à Lomé. Cette assemblée a été marquée par l'investiture du candidat du parti à l'élection présidentielle de 2020. Et c'est le président du parti, Gerry Taama qui a été choisi par les congressistes pour porter son étendard à cet important rendez-vous électoral. Le candidat malheureux à la présidentielle de 2015 promet tout mettre en œuvre pour devenir le nouveau président du Togo en 2020.

Le Nouvel engagement togolais (NET) s’est prononcé mercredi sur le déroulement des élections locales. Le parti de Gerry Taama a relevé des irrégularités mais note qu’elles ne sont pas de nature à influer sur les résultats proclamés. Crédités de 33 sièges de conseillers municipaux dans 29 communes, cette formation politique se tourne désormais vers la prochaine échéance qui est l’élection présidentielle de 2020. A ce sujet, Gerry Taama pense que l’union de l’opposition n’est plus une fatalité. Annonçant des primaires au niveau de son parti pour le choix d’un candidat à la présidentielle, le député invite chaque parti de l’opposition à chercher à occuper le terrain pour créer les conditions d’un second tour et fédérer ensuite les suffrages.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer