Le Chef de l’Etat togolais a reçu mardi en audience, la Secrétaire général de la Francophonie. Faure Gnassingbé a indiqué que les échanges avec Louise Mushikiwabo étaient fructueux. L'on en sait désormais un peu plus sur les 3 points autour desquels ont tourné les échanges entre les 2 personnalités.

En séjour au Togo, Louise Mushikiwabo a échangé mardi avec Faure Gnassingbé. La Secrétaire générale de la Francophonie a évoqué avec le Chef de l’Etat togolais, plusieurs sujets dont les relations de coopération entre le Togo et l’Organisation internationale de la Francophonie.

La Secrétaire générale de la Francophonie est arrivée lundi à Lomé. Louise Mushikiwabo est à la tête d’une délégation qui prendra langue avec les autorités togolaises sur divers sujets. Une mission qui intervient alors que le Togo est en plein processus devant aboutir à l’élection présidentielle de 2020.

Le Programme de Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes (PPEJ), ex Fonds Insertion des Jeunes (FIJ), célèbre du 11 au 13 Novembre son trentenaire à Lomé. Les festivités marquant cette célébration ont été officiellement lancées lundi par la Ministre du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse, Victoire Tomegah-Dogbé.

Le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest de l’Organisation de la Francophonie (OIF) a présenté vendredi aux médias à Lomé ses récentes publications dans le domaine du numérique et de la mise en œuvre à l’échelle locale des Objectifs de développement durable (ODD). Il s’agit de 3 documents, découlant de la stratégie de la francophonie numérique dont l’un des objectifs est de militer pour un développement durable se fondant notamment sur l’utilisation des TICs vertes.

Le 17è sommet de la Francophonie vient de s’achever à Erevan en Arménie avec l’élection de Louise Mushikiwabo au poste de secrétaire générale de l’OIF. Une élection qui ne surprend guère d’autant plus que la candidature de la  ministre des Affaires étrangères du Rwanda avait le soutien indéfectible d’Emmanuel Macron. Cependant beaucoup continuent  par s’interroger sur le choix porté sur le Rwanda, un pays qui a abandonné l’enseignement du français au profit de l’anglais depuis 2010.  Kako Nubukpo, ancien Directeur de la Francophonie économique et numérique lève un coin de voile sur ce choix de la France.

Kako Nubukpo quitte définitivement ses fonctions de directeur de la francophonie économique et numérique au sein de l’Organisation Internationale de la Francophonie. C’est l’ancien ministre togolais de la prospective et de l’évaluation des politiques publiques lui-même qui l’annonce. La bonne nouvelle est que le Prof. Nubukpo ne chômera pas. L'économiste togolais a commencé à revendre ses compétences ailleurs.

Il a déjà perdu son poste de ministre au Togo pour cause de ses prises de position au sujet du Franc CFA. L’économiste togolais, Kako Nubukpo perd également son poste de Directeur de la Francophonie numérique pour n’avoir pas fait de cadeau au président français, Emmanuel Macron qui a réagi de façon "imprécise et déshonorante" sur la question de cette monnaie coloniale qui maintient les ex-colonies françaises dans la « servitude volontaire ». Mardi dernier, l’ancien ministre togolais s’est vu notifié dans un premier son limogeage et par la suite la suspension de son poste de Directeur de la francophonie numérique au motif que certains chefs d’Etat auraient protesté contre sa réponse adressée à Macron. Le professeur Nubukpo n’a pas manqué de répondre à la Francophonie.

La 34e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF) dont la tenue à Lomé n’a pas été possible, s’est ouverte samedi à Paris. Le Togo est représenté par son ministre des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, le Professeur Komlan Edoh Robert Dussey. A l'occasion, le Chef de la diplomatie togolaise a salué la solidarité de la Francophonie au côté du Togo pour la résolution de la crise politique en cours.

Le gouvernement togolais a annoncé lundi l’annulation de la Conférence des Ministres de la Francophonie initialement prévue pour se tenir dans la capitale togolaise du 24 au 26 novembre prochains. La raison officielle avancée est d'avoir le temps pour s'offrir les moyens nécessaires afin de mieux préparer cette rencontre.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer