Breaking News

La marche silencieuse et priante prévue par les Forces Vives « Espérance pour le Togo » a été reprogrammée sur le samedi 08 juin après un entretien entre les initiateurs et la délégation spéciale de la ville de Lomé. Seulement voilà,  à 72 heures du jour J, le Contre-amiral Fogan Adegnon impose aux organisateurs des itinéraires. Une décision difficile à accepter par le Révérend Père Pierre Marie-Chanel Affognon et ses collègues qui ont décidé de surseoir à la marche. En lieu et place, l'organisation adresse une note moralisatrice au bientôt ex-maire de Lomé.

Le mouvement des Forces Vives « Espérance pour le Togo » s'est entretenu vendredi avec le président de la délégation spéciale de la ville de Lomé quelques heures après l'interdiction de sa marche de ce 1er juin. L'occasion a été pour le Mouvement de prouver au Contre-Amiral Fogan Adegnon son existence légale. Dans la foulée, "Espérance pour le Togo" reprogramme sa manifestation sur le 08 juin prochain.

La grande manifestation citoyenne du 1er juin annoncée par les Forces Vives « Espérance pour le Togo » n’aura finalement pas lieu. Le président de la délégation spéciale de la ville de Lomé a notifié une décision d’interdiction aux organisateurs. La marche qui devrait chuter à la Place de l’indépendance à Lomé visait à dénoncer les restrictions que subissent les libertés de réunion et de manifestations au Togo.

Les Forces vives « Espérance pour le Togo » annoncent de nouvelles manifestations avant les élections locales. L’organisation qui a appelé les togolais à participer à la révision de la liste électorale qui prend fin samedi, invite les populations togolaises à envahir les rues de Lomé le 1er juin. Le Révérend Père Affognon et les autres leaders du mouvement contestent les récentes décisions gouvernementales qui « affectent la liberté de manifestation au Togo ».

Les Forces vives « Espérance pour le Togo » tient depuis vendredi à Lomé un forum citoyen. Le but est de parvenir à une fédération des énergies citoyennes permettant de converger les stratégies pour l’obtention des réformes politiques. Plusieurs leaders des organisations de la société civile, des partis politiques mais aussi des représentants des chancelleries étaient présents à l’ouverture de la rencontre. Dans son intervention à l’ouverture, le Père Pierre Marie-Chanel Affognon a appelé les togolais à s’armer de courage pour faire aboutir la lutte.

C'est la période des réunions refusées pour le Mouvement Les Forces Vives "Espérance pour le Togo". Le ministre en charge de l'administration territoriale vient à nouveau d'interdire la conférence de presse que le Mouvement a prévu  lundi 24 décembre, après avoir refusé son meeting de sensibilisation la semaine dernière. Payadowa Boukpessi estime qu'il n'a été pas informé de la conférence de presse des Forces Vives. Que dit la loi du 16 mai 2011 à ce sujet ?

Après la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, c’est désormais le  Mouvement Les Forces Vives « Espérance pour le Togo » qui voit ses manifestations refusées. Le ministre en charge de l’administration territoriale a notifié vendredi au Mouvement que ses manifestations prévues pour le dimanche 16 décembre prochain ne sont pas acceptées. Se basant sur la loi sur les manifestations publiques, Payadowa Boukpessi reproche aux organisateurs d’être hors délai.

Les Forces Vives « Espérance pour le Togo » manifeste toujours sa désapprobation  des législatives du 20 décembre. Après avoir relevé les risques que court le Togo en allant à ces élections dont la campagne bat son plein dans le pays depuis le 04 décembre dernier, le Mouvement  prévoit des activités  devant amener le gouvernement à entendre raison. Le nouvel agenda de lutte du mouvement que coordonne le Révérend Père  Pierre Marie-Chanel Affognon a été présenté à la presse en début de semaine et vise à faire échec au processus électoral.

Le mouvement les forces vives « Espérance pour le Togo » s’est indigné jeudi devant la presse au sujet des dernières décisions contenues dans le communiqué des facilitateurs de la CEDEAO. L’organisation a traité le silence de la CEDEAO d’incompréhensible, surprenant et complice. Le mouvement dirigé par le père Pierre-Marie Affognon appelle l’ensemble des togolais à se lever contre les élections du 20 décembre.

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer