Breaking News

L’administration publique togolaise continue de faire face à la grave crise sociopolitique que le pays a connue dans les années 1990. Les conséquences ne se reflètent pas seulement au niveau institutionnel et organisationnel. Elles s’observent aussi et surtout dans le domaine des ressources humaines. De ce fait, toutes les initiatives qui sont prises pour améliorer les méthodes et procédures de travail devant augmenter les performances de l’administration togolaise sont inhibées. C’est pour remédier à cette situation qu’un Plan national de développement des compétences est en cours d’adoption par le gouvernement.

Gilbert Bawara a dénoncé en cours de semaine l’occupation des postes administratifs  par certains agents publics après le départ à la retraite.  Le ministre de la fonction publique du travail et de la réforme administrative vient d’envoyer une directive  à ses collègues ministres, au Ministre délégué et aux Secrétaires d’Etat les appelant à la vigilance pour mettre fin aux sales besognes de ces fauteurs de troubles (ndlr).

Le gouvernement togolais ambitionne de renforcer les ressources humaines au sein de l’administration pour avoir un service public de qualité. C’est dans cette optique que des Gestionnaires des Ressources Humaines (GRH) de l’administration publique togolaise viennent d’être outillés sur leur rôle en lien avec la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD).

Le Syndicat National des Agents du ministère de la Fonction Publique (SYNAMFOP) vient de lever le mot d'ordre de grève prévue du 03 au 04 prochains. C'est une décision issue de l'Assemblée générale qu’il a tenue mercredi à Lomé.

Le 19 juillet dernier, le Syndicat National des Agents de la Fonction Publique (SYNAMFOP) a déposé un préavis de grève. Les agents du ministère entendant faire grève les 03 et 04 août prochains pour obtenir de meilleures conditions de vie et de travail. Depuis lundi, le ministre Gilbert Bawara a entamé les discussions avec les responsables du syndicat. Mardi, il a conseillé aux agents de surseoir à la grève pour poursuivre les discussions.

La 14ème revue de mise en œuvre des réformes élaborées par les différents départements ministériels et institutions du Togo s’est tenue mardi à Lomé. Ces réformes sont contenues dans la stratégie des réformes, adoptée en septembre 2010 par décret. C’est le ministre Kossi Assimaidou de la planification qui a dirigé les travaux. Il représentait son collègue Sani Yaya de l’économie et des finances.

Les conclusions des deux phases du séminaire gouvernemental tenu les 16, 17 et 18 mai 2017 à Lomé ont été présentées vendredi au Premier Ministre togolais, Sélom Klassou par les experts de l’UNDESA, du PNUD et la partie togolaise.

Le gouvernement togolais ambitionne de mettre le pays sur les rails du développement à travers l’accélération de la croissance afin d’assurer le progrès et un bien-être partagé à tous les citoyens. Mais l’atteinte de cet objectif est tributaire des performances de l’administration publique. Mardi, les ministres de la république ont participé à un séminaire gouvernemental sur la transformation de la gouvernance et l’administration publique pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable. Mercredi, c’était le tour des Directeurs de cabinet, les Secrétaires généraux, les experts, hauts fonctionnaires de l’Etat, de la société civile et du secteur privé.

Développement, politique sociale, croissance, lutte contre le chômage ou éducation. Tels sont les sujets importants qui ont réuni les ministres togolais mardi autour du Premier Ministre, Sélom Klassou dans le cadre d’un séminaire gouvernemental. La session était axée sur le thème "Transformer la gouvernance et l’administration publique au Togo pour la mise en œuvre de l’agenda 2030 pour le développement durable".

Toute la journée de lundi, le Togo était en mode fête des travailleurs. Le ministère togolais de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative n’était pas en marge de l’évènement. Les agents de ce département ont observé la fête autour du ministre Gilbert Bawara à qui ils ont soumis plusieurs doléances.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer