Faure Gnassingbé était dimanche dans la région des savanes. Le candidat de l’Union pour la République (UNIR, au pouvoir) a dévoilé les grandes lignes de son programme pour le nouveau mandat qu’il sollicite. Paix, sécurité, agriculture, emploi des jeunes, électrification, pistes rurales, santé, etc…, le président sortant a détaillé son ambition pour la région et sollicite un vote majoritaire pour sa victoire.

Faure Gnassingbé s’est senti samedi à Atakpamé comme à la maison. Candidat à sa propre succession, le Chef de l’Etat sortant a tenu dans cette ville un meeting dans le cadre de la campagne électorale. Il a salué la loyauté, la fidélité et le soutien des populations du milieu et assure compter sur leurs voix pour être reconduit. Pour le « prochain mandat », Faure Gnassingbé s’engage contre les corrompus, les gaspilleurs et les voleurs.

Faure Gnassingbé n’a pas trouvé de mots pour traduire ce qu’il a ressenti à son arrivée à Sokodé. Théâtre de la contestation populaire et des violences enregistrées entre août 2017 et décembre 2018, Sokodé a drainé du monde jeudi pour accueillir le candidat UNIR. Et pour Faure Gnassingbé, qui s’attend à une victoire retentissant, c’est le plus beau cadeau de toute la campagne.

Le candidat de l’Union pour la République a salué mercredi la mobilisation de la population d’Amou-Oblo. En meeting dans cette localité, Faure Gnassingbé a demandé aux militants de son parti de sortir massivement voter le 22 février prochain pour lui offrir un nouveau mandat qui permettra de renforcer la cohésion nationale.

Faure Gnassingbe a effectivement animé son meeting prévu à Adéta mercredi. Le candidat de l'Union pour la République (UNIR, au pouvoir) a saisi cette occasion pour faire des éloges à Yawa Tsegan, la Présidente de l’Assemblée nationale fille du milieu. De même, M. Gnassingbe a détaillé son programme de société notamment en ce qui concerne la santé et l'éducation.

Le ministre de la fonction publique, haut cadre de l’Union pour la République descend sur le terrain. Lundi, il était dans la zone d’Adéticopé où il a mobilisé les militants UNIR et bien d’autres pour l’élection présidentielle du 22 février prochain. A l’issue des échanges avec ses interlocuteurs, Gilbert Bawara a salué l’engagement de ces derniers pour la victoire du candidat d’UNIR dès le 1er tour.

Yawa Chantal Djibodji Tsegan lance la campagne électorale du parti Union pour la République (UNIR) dans le Kpélé. La présidente de l'assemblée nationale a animé dimanche un premier meeting à Bodjé (55km de Kpélé).  La militante du parti au pouvoir a expliqué la candidature de Faure Gnassingbé puis exposé le Plan de développement que UNIR envisage pour le village de Bodje.

Les cadres UNIR de la Préfecture de la Kéran continuent de mobiliser les populations de ce milieu pour la réélection de Faure Gnassingbé. Le Chef de l’Etat sortant, candidat à sa propre succession, a tenu un meeting dans cette localité vendredi dernier. Occasion pour Sylvain Atoute Outchantcha, le coordonnateur de sa campagne dans la Kéran, de lui promettre la victoire devant lui permettre de "consolider les acquis" de sa gouvernance.

La campagne pour l’élection présidentielle de 2020 a démarré jeudi. Les différents états-majors ont fini de peaufiner leurs stratégies et sont descendus sur le terrain. Vendredi, Faure Gnassingbé tient 3 meetings dans le Nord du pays. A Niamtougou, il a invité ses partisans à oeuvrer pour sa victoire dans le respect des adversaires, tout en dénonçant une provocation.

L’élection présidentielle du 22 février se déroule dans le strict respect du cadre légal. C’est ce qu’a indiqué dimanche le ministre togolais de la fonction publique. Reçu par New World TV, Gilbert Bawara a évoqué le processus électoral avant de s'étaler longuement sur le bilan des 3 mandants de Faure Gnassingbé. Après avoir énumérer les efforts faits dans les différents domaines, le porte-parole du gouvernement reconnaît que certaines choses auraient dû être faites différemment et assure que des enseignements ont été tirés. Se prononçant sur la compétition, M. Bawara, qui met en garde les opposants contre la contestation des résultats, exclut toute surprise venant des 6 adversaires de Faure Gnassingbé. Pour lui, le Chef de l’Etat sortant pliera les débats le 22 février prochain à l’issue du 1er tour du scrutin pour continuer à diriger.

ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer