La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé dimanche les résultats provisoires de l’élection présidentielle de samedi dernier. Selon les chiffres communiqués par l’institution en charge de l’organisation et la supervision de l’élection, c’est Faure Gnassingbé qui gagne dès le 1er tour avec 72,36% des voix. Agbeyome Kodjo suit avec 18% des voix alors que Jean-Pierre Fabre crédité de 4,35% des voix.

L’alliance nationale pour le changement (ANC) s’est prononcée sur l’élection présidentielle à laquelle son candidat Jean-Pierre Fabre a pris part. Pour le parti orange, les premières tendances mettent en tête les candidats du MPDD (Agbeyome Kodjo et de UNIR (Faure Gnasssingbé).

Le chef de l’Etat togolais sortant, candidat à sa propre succession a voté samedi à Pya. Après le vote, Faure Gnassingbé a souhaité une issue calme du scrutin et s'est dit "confiant" pour sa victoire.

Les cadres de UNIR dans le grand Lomé ont clôturé la campagne du parti jeudi à Lomé par un grand meeting. C’était l’occasion pour ces cadres d’exprimer leur reconnaissance aux populations qui ont pris part à la campagne du candidat Faure Gnassingbé. Le meeting a permis aux responsables de UNIR de revenir sur les engagements pris par le chef de l'Etat sortant durant la campagne.

C'est la célébration avant l'heure dans la préfecture de Kpélé (150 km nord-ouest de Lomé). En ce jour de la clôture de la campagne électorale du scrutin présidentiel du 22 février, la localité a vibré aux rythmes d'un méga concert organisé par la présidente de l'assemblée nationale. A l'occasion, Yawa Chantal Tsegan a appelé  davantage à voter le candidat de l'Union pour la République (UNIR) le samedi.

Des centaines de jeunes et femmes ont sillonné Lomé jeudi pour appeler à voter Faure Gnassingbé. Emmené par Bijoux Rondier, marraine de plusieurs associations, le cortège qui est passé par plusieurs quartiers de Lomé a chuté au siège du parti UNIR.

Lors de son dernier meeting de campagne jeudi à Kara, Faure Gnassingbé, qui s’attend à une réélection, a dénoncé des ingérences extérieures dans le processus électoral. Pour le candidat du parti UNIR, les choix et la souveraineté du Togo doivent être respectés. Le Chef de l’Etat togolais sortant avertit qu’une « crise postélectorale sera dommageable, non seulement pour le Togo mais aussi pour la sous-région » ouest-africaine.

Le ministre togolais de la fonction publique répond aux contempteurs de l’Union pour la République au sujet de la manipulation des populations et de l’achat des consciences en période électorale. Gilbert Bawara, actuellement en campagne sur le terrain pour Faure Gnassingbé, balaie ces accusations et dénonce une injure grave à l’intelligence des togolais. Révolté contre les dénigreurs, ce haut cadre de l’UNIR estime que les togolais prouveront samedi qu’ils sont derrière Faure Gnassingbé.

Faure Gnassingbe était mardi à Tohoun (Moyen-mono) dans le cadre de la campagne électorale du scrutin présidentiel du 22 février. Chez le peuple Adja, le candidat de l'Union pour la République (UNIR,  au pouvoir) a réitéré son engagement de poursuivre des réformes dans plusieurs domaines. Le président candidat demande à ses partisans de voter massivement pour lui assurer une victoire nette.

Dans le Golfe 4, le parti UNIR prépare ses troupes pour peser dans la victoire du candidat Faure Gnassingbé. Lundi, les cadres et militants de la zone ont mobilisé la population et l’a invité à voter massivement le président sortant le 22 prochain.

ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer