Breaking News

Les faits qui se sont produits samedi dernier à la fin de la manifestation de l’opposition dans certains quartiers de Lomé ne sont pas du goût de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise. Alors qu’ils rentraient chez eux après le meeting de la Plage, plusieurs partisans de la coalition ont été pris à partis par les forces et de sécurité qui ont même fait usage de gaz lacrymogènes. Des agissements qui ne sont pas du goût du Chef de file de l’Opposition, Jean-Pierre Fabre qui a menacé lundi de ne plus dialoguer avec le pouvoir de Faure Gnassingbé si ces brimades continuent. Même son de cloche du côté de Brigitte Adjamagbo-Johnson.

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition a achevé samedi à Lomé et dans plusieurs autres villes de l’intérieur du pays la série des manifestations des trois jours démarrée le mercredi dernier. A la plage, point de chute de la manifestation, les organisateurs se sont  réjouis  de la mobilisation. Occasion pour Jean-Pierre Fabre et les autres leaders de la coalition de mobiliser les troupes pour les prochaines échéances et de se prononcer davantage sur le prochain dialogue annoncé par le gouvernement. Ils exhortent également les croyants à prier pour l’aboutissement de la lutte. 

Les populations du village d’Awagome dans le canton de Woudou (178 km de Lomé) sont désormais en joie. Elles ont désormais l’électricité dans leurs foyers grâce au projet Présidentiel d’électrification rurale (CIZO, allumer en Mina). Le projet mis en œuvre par le Ministère des mines et de l’Energie en collaboration avec la société BBOXX a été lancé samedi par Faure Gnassingbé en présence des ministres, députés et autres chefs traditionnels de la région des Plateaux.

C’est ce jeudi que s’achève à Abidjan, le 5e sommet Union Africaine-Union Européenne. Les Chefs d’Etat présents profitent de l’occasion pour s’échanger. Le président togolais, Faure Gnassingbé, également président en exercice de la CEDEAO a discuté jeudi avec son homologue gabonais, Ali Bongo, président en exercice de la CEEAC.

Le Chef de l’Etat togolais est arrivé mercredi à Abidjan. Dans la capitale économique ivoirienne, Faure Gnassingbé participe au 5e sommet Union Africaine-Union Européenne qui est consacré cette année à la jeunesse. Il a été accueilli à sa descente d’avion par le vice-président ivoirien, Daniel Kablan-Duncan.

L’Union des forces de changement (UFC) veut continuer à rester aux côtés du peuple togolais dans ces temps difficiles que traverse le Togo. Dans une déclaration livrée mardi devant la presse nationale, son président Gilchrist Olympio a donné sa position au sujet de la crise que traverse le Togo depuis plus de deux mois. Il a invité notamment Faure Gnassingbé à ne pas se représenter en 2020 et demande au régime d'accepter le retour aux fondamentaux de la Constitution de 1992.

Le jusque-là président de l’Union des forces de changement (UFC), Gilchrist Olympio devrait annoncer prochainement sa retraite politique. La décision est motivée, dit-on, par le poids de son âge. De l’autre, il est question pour M. Olympio de donner leur chance aux jeunes leaders politiques.

Le gouvernement togolais a annoncé lundi soir des mesures concernant l’allègement du dispositif de sécurité à Sokodé. En lieu et place de la présence militaire, les pouvoirs publics annoncent un plan sentinelle permettant un renforcement de la surveillance des lieux publics et la sécurisation  des marchés et activités économiques. Pour le ministre Gilbert Bawara, cet acte est la preuve que le Président togolais, Faure Gnassingbé veut rester pragmatique et concret, dans un lien de proximité et d’écoute avec les populations.

En marge du lancement de la ferme agricole moderne Egypto-togolaise de Lama-Tessi samedi dernier, le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé s’est rendu dans la ville de Sokodé (338 km de Lomé), meurtrie depuis le mois d’août par de violentes manifestations et assiégée par les forces de défense et de sécurité. A l’issue de ce déplacement, M. Gnassingbé a indiqué que ce qui se passe dans cette ville lui fait de la peine et le rend triste. Il appelle à trouver des solutions pour que Sokodé retrouve son calme.

Le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé a présidé samedi à Lama-Tessi, l’ouverture de la ferme agricole moderne égypto-togolaise. C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement et de l’ambassadeur de la République arabe d’Egypte au Togo. Cette ferme est l’un des fruits des excellentes relations de coopération entre le pays des pharaons et le Togo.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer