Breaking News

Après le Congo-Brazzaville mercredi, Faure Gnassingbé s’est rendu vendredi à Kinshasa, la capitale de la RDC voisine. Il s’agit de sa première visite dans ce pays depuis l’élection de Félix Tshisekedi. Au terme de ce déplacement, le président togolais a salué les premiers pas de son homologue congolais et sa détermination à faire avancer le pays.

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise mènera dans les prochains mois  la bataille pour l’alternance politique au Togo sur deux fronts. Elle va se préparer pour les élections locales et au même moment  mobiliser les populations à redescendre dans les rues. Ces prochaines manifestations auront pour objectif de s’inspirer du peuple algérien pour contraindre Faure Gnassingbé à renoncer à la course à la présidentielle de 2020, comme vient de le faire Abdelaziz Bouteflika.

Le Chef de l’Etat togolais séjourne depuis dimanche aux Emirats Arabes Unis. Faure Gnassingbé est à la quête des contrats pour la mise en œuvre du PND. Lundi, il s’est entretenu avec le Prince héritier d’Abu Dhabi Son Altesse Mohamed Bin Zayed. A l’issue des échanges, le président togolais a souligné que les Emirats Arabes Unis sont un partenaire de premier plan pour l’avenir du Togo.

Le Chef de l’Etat togolais, est arrivé dimanche à Abu Dhabi, la capitale politique des Emirats Arabes Unis. Cette visite d’amitié et de travail de Faure Gnassingbé intervient quelques jours seulement après le lancement officiel du Plan National de Développement (PND), qui est le cadre de référence du développement du Togo d’ici à 2022. Des audiences et des signatures de contrats sont annoncées dans le cadre de ce déplacement.

Le Plan national de développement (PND), couvrant la période 2018-2022, a été lancé lundi à Lomé par le président togolais. La cérémonie s’est déroulée en présence des partenaires techniques et financiers du pays et d’un parterre d’acteurs du secteur privé. Dans son intervention sous forme d’adresse, Faure Gnassingbé est revenu sur les objectifs assignés au PND et a fixé le cap en ce qui concerne sa mise en œuvre. Occasion également d’inviter tous les citoyens togolais à s'approprier le PND et à œuvrer pour sa réussite.

Le Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) exige la mise en œuvre des  réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales prescrites par l’Accord Politique Global (APG) du 20 aout 2006 et la feuille de route de la CEDEAO. Pour le parti de Me Yawovi Agboyibo, ces réformes sont des préalables à satisfaire avant la tenue des élections locales. Cette position a été réaffirmée lundi par une délégation du parti reçue par le ministre de l'administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales.

Les audiences du Chef de l’Etat se sont multipliées lundi à la présidence togolaise. Six nouveaux ambassadeurs ont présenté leurs lettres de créances au Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé. Il s’agit des ambassadeurs du Koweït, de la Corée du Sud, du Japon, de l’Egypte, de la Belgique et du Vietnam. Au sortir de l’audience avec le président, chacun des diplomates a réitéré l’engagement de son pays à accompagner le Togo dans ses efforts de développement.

Le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur a publié mardi un livre inédit. Dénommé « Togo 2017-2018 : Présidence en exercice de la CEDEAO », le document relate les actions réalisées par le pays de Faure Gnassingbé lors de son passage à la tête de l’organisation communautaire. Pour le Chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey le livre est une histoire togolaise de la CEDEAO.

Le Togo et la Russie entretiennent de bonnes relations. Cela s’est encore matérialisé samedi à Munich par une rencontre entre les ministres des affaires étrangères des deux pays. En marge de la Conférence de Munich sur la Sécurité, Prof. Robert Dussey a eu de fructueux échanges avec son homologue de la Fédération de Russie, Serguei Lavrov.

Tabligbo (80 km de Lomé) a accueilli Faure Gnassingbé et son gouvernement mercredi. Le Chef-lieu de la Préfecture de Yoto, connu comme l’une des villes du Togo où tout manque, a été le théâtre du Conseil des Ministre de cette semaine. Plusieurs décisions ont été prises à l’issue de la réunion. A l’occasion, Faure Gnassingbé est d’abord revenu sur les dernières élections législatives, évoquer ensuite les élections locales. Il a surtout insisté sur la nécessité de transférer une partie du pouvoir.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer