Quand est-ce que Faure Gnassingbé prêtera serment ? Cette question commence à susciter débat depuis quelques jours. La Cour constitutionnelle vient de se prononcer sur le sujet et laisse la « latitude » au président de faire son choix. Pour Aboudou Assouma, le Chef de l’Etat doit finir son mandat en cours avant d’entamer le nouveau.

La Communauté des Economiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ont félicité jeudi Faure Gnassingbé pour sa réélection. Les deux institutions sous-régionales ont souhaité au président réélu la réussite de son nouveau mandat et exprimé leur disponibilité à accompagner le Togo.

Le parti UNIR s’est félicité jeudi du calme et de la pondération qui ont globalement marqué le processus électoral. Pour les dignitaires de UNIR, cela contribue à renforcer le cycle vertueux d’élections apaisées, amorcé depuis quelques années. Le parti salue la victoire de son candidat et appelle les togolais à sauvegarder la paix et la stabilité. Il invite par ailleurs la classe politique à privilégier l’intérêt national.

Fréderic Abass Kaboua a invité mercredi le président réélu, Faure Gnassingbé  à travailler avec des personnes compétentes  de tout bord en vue de relever de nouveaux défis au cours de son 4è mandat. Le leader national du Mouvement des Républicains Centristes (MRC) n’attend pas du Chef de l’Etat des nominations par complaisance. De ce fait, il plaide pour l’entrée au gouvernement des universitaires qu’il trouve talentueux.

Le  Conseil National de la Jeunesse du Togo (CNJ-Togo) salue le bon déroulement du processus électoral qui a abouti à la réélection de Faure Gnassingbé. Le Conseil a félicité mardi les institutions et acteurs impliqués dans l’organisation de ce processus et réaffirme son attachement à  la paix, à la stabilité et à la sécurité. Le CNJ pense que la réélection de Faure Gnassingbé traduit l’adhésion des populations à son projet de société.

Confirmé pour un nouveau mandat au vu des résultats définitifs de la présidentielle proclamés mardi par la Cour constitutionnelle, Faure Gnassingbé témoigne sa reconnaissance. Le Président togolais salue la maturité politique et démocratique dont les togolais ont fait montre. M. Gnassingbé se met déjà au travail.

La Cour constitutionnelle a proclamé mardi les résultats officiels de l’élection présidentielle du 22 février dernier. La Cour a rejeté tous les recours formulés par Agbeyome Kodjo et confirme la réélection de Faure Gnassingbé. Le Chef de l’Etat sortant obtient, après redressement des suffrages, un score de 70,78% des voix contre 19,45% pour l'ancien Premier ministre.

Les populations de Kpélé  (environ 152 Km au nord-ouest de Lomé) ont tenu lundi une manifestation à la suite de la proclamation des résultats provisoires du scrutin présidentiel du 22 février au Togo. Elles ont à cette occasion célébré la victoire du président Faure Gnassingbé et salué la maturité du peuple togolais. Dans le même temps, elles déplorent la violation des textes de la République chez certains candidats déçus.

Vainqueur du scrutin présidentiel du 22 février avec 72,36%, selon les chiffres de la CENI, Faure Gnassingbé a rendu lundi grâce à Dieu. Le chef de l'État dit accueillir cette victoire "en toute humilité" et promet de ne pas trahir la confiance des togolais. M. Gnassingbé envoie un message à ses adversaires qu'il qualifie de "malheureux".

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé dimanche les résultats provisoires de l’élection présidentielle de samedi dernier. Selon les chiffres communiqués par l’institution en charge de l’organisation et la supervision de l’élection, c’est Faure Gnassingbé qui gagne dès le 1er tour avec 72,36% des voix. Agbeyome Kodjo suit avec 18% des voix alors que Jean-Pierre Fabre crédité de 4,35% des voix.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer