Breaking News

Le Groupe des 5, composé des ambassades d’Allemagne, des Etats‐Unis d’Amérique, de France, la délégation de l’Union européenne et la coordination du système des Nations unies au Togo suivent de près l’évolution du problème politique togolais et les efforts en cours pour sa résolution. Mardi,  ces chancelleries ont appelé le pouvoir à poursuivre les mesures d’apaisement. De même, elles demandent à l’opposition de participer au recensement.

Tibor P. Nagy, le secrétaire d’État adjoint US aux Affaires africaines est attendu à Lomé le 1er novembre prochain. A l’occasion de ce déplacement, le collaborateur de Donald Trump aura à discuter avec le Président togolais, Faure Gnassingbé.

La crise sociopolitique a occupé une importante place dans le discours prononcé mardi par l’ambassadeur des Etats-Unis au Togo lors de la réception des 242 ans d'indépendance de son pays. David Gilmour s’est montré très touché par l’instabilité politique qui règne au Togo depuis bientôt un an et exhorte à la nécessaire résolution de la crise pour favoriser le retour des investisseurs. M. Gilmour a déclaré que les Etats-Unis soutiennent la CEDEAO dans la facilitation devant sortir le pays de l’impasse.

En dehors du dialogue inter togolais ouvert depuis le 19 février dernier, des tractations diplomatiques se multiplient pour la résolution de la crise sociopolitique que traverse la Terre de nos aïeux depuis bientôt sept (7) mois. La semaine dernière, une délégation américaine a séjourné à Lomé et a pris langue avec la coalition de l’opposition et la partie gouvernementale. La délégation conduite par Mme Klark a promis aux deux parties le soutien des Etats-Unis pour une rapide sortie de crise.

Les Etats-Unis d’Amérique soutiennent l’initiative d’un dialogue politique au Togo. Dans le cadre dans actions du groupe des 5, ils ont invité les acteurs politiques togolais à aller rapidement à un dialogue de sortie de crise. Jeudi, David Gilmour, le représentant du pays de l’Oncle Sam a réitéré cet appel lors d’une rencontre avec le président de l’Assemblée nationale togolaise.

Le gouvernement togolais a rejeté jeudi les accusations portées à son encontre par le département d’Etat américain et le ministère français des affaires étrangères concernant les « milices » qui ont semé la terreur à Lomé les 18 et 19 octobre derniers, lors des manifestations de l’opposition à Lomé et des fois aux côtés des forces de défense et de sécurité. Dans un communiqué, le ministre Payadowa Boukpessi qui assure l’intérim de son collègue de la Sécurité et de la protection civile, pense que les accusations sont fausses et n’ont d’autres buts que de déconsidérer les autorités togolaises et créer du désordre.

Les Etats-Unis et la France se prononcent sur la crise sociopolitique que traverse le Togo depuis le 19 août.  Dans des communiqués publiés mardi et mercredi ces deux pays appellent respectivement à des  réformes, condamnent des violences notées lors des diverses manifestations et fustigent la décision du gouvernement d’interdire des manifestations en semaine.

La Délégation de l'Union européenne, de la Coordination du Système des Nations Unies et des Ambassades de la République Fédérale d’Allemagne, de France et des Etats-Unis d’Amérique au Togo ont opéré vendredi une nouvelle sortie sur la crise politique que traverse le Togo. Dans une nouvelle déclaration, le Groupe des 5 condamne les violences et réitère son appel au dialogue.

Le 16e Forum de l’AGOA (African Growth and opportunity Act) qui s’est déroulé à Lomé du 8 au 10 août derniers a été une réussite. Et pour les autorités américaines, il s’agit du meilleur forum organisé à ce jour sur le continent africain. Mardi, le Comité national d’organisation a tenu à Lomé une réunion bilan pour faire la mise au point avec toutes les commissions ayant pris part à l'organisation dudit Forum.

C’est à Lomé que se tiendra du 08 au 10 août prochains, la 16ème édition du forum AGOA. Le Togo a tout mis en œuvre pour le bon déroulement de ce forum. Les derniers réglages sont en cours. Dans ce sens, il s’est ouvert jeudi à Lomé, une rencontre nationale de concertation sur la déclaration de politique sur l’accroissement des exportations vers les USA sous le régime AGOA. Elle est présidée par Dédé Ahoefa Ekoué, la présidente du Comité d’organisation du Forum AGOA.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook