Des défenseurs de l’environnement, il y en a également parmi les journalistes au Togo. Epris de la question du changement climatique, des professionnels de médias ont décidé de se réunir au sein de l’Association Togolaise des Journalistes Engagés pour l’Environnement (ATJ2E) pour contribuer à la protection de la nature. Les activités de ladite Association ont été officiellement lancées mercredi à Lomé.

La Direction des Services Techniques de la ville de Lomé (DST) est à l’œuvre pour une pérennisation des acquis du Projet Environnement Urbain de Lomé  (PEUL II). Dans le cadre de la 2è phase dudit projet, elle a remis mardi  des kits de sensibilisation sur la gestion des déchets aux Comités de développement de quartier (CDQ). La remise intervient après des mois de formation. Elle doit permettre aux bénéficiaires de poursuivre la sensibilisation sur les enjeux relatifs à une gestion saine et durable des déchets urbains.

Le Projet d’Amélioration du Système d’Informatique Environnementale du Togo (PASIET) a été lancé mardi à Lomé par le ministre en charge de l’agriculture Koutera Bataka. La cérémonie a été couplée du lancement de l’élaboration du premier Rapport sur l’état de l’environnement au Togo (REET). Pilotées par l’Agence  Nationale de la Gestion de l’Environnement (ANGE-Togo), ces initiatives s’inscrivent dans l’axe 3 du Plan National du Développement (PND). Elles permettront de prendre des décisions pertinentes en matière de la gestion rationnelle de l’environnement et de la conservation des ressources naturelles au Togo.

Depuis plus un an, Canal+ Togo a lancé les décodeurs Haute Définition. La plupart des abonnés de cette société ont déjà opéré leur migration. Et il se pose alors un problème de gestion des anciens décodeurs. Dans la droite ligne de sa politique de responsabilité sociétale, Canal+ Togo a noué un partenariat avec Africa Global Recycling (AGR), une société spécialisée dans le recyclage. Les deux partenaires ont dévoilé mercredi à Lomé, le procédé du recyclage des anciens décodeurs et expliqué que la démarche participe à la protection de l’environnement.

Le Togo  dispose désormais d’une première version de sa stratégie nationale REDD+. L’étude qui fait suite à l’élaboration d’un document de Proposition de mesures pour l’état de préparation (R-PP)  à la REDD+ doit être soumis aux acteurs des cinq régionaux du Togo  avant sa validation. La série de ces  sessions régionales de validation a été lancée jeudi à Lomé par le ministre de l’environnement et des ressources forestières, André Johnson.

Le Togo a commémoré vendredi sa 41e journée nationale de l’arbre. Cette journée n’est pas passée inaperçue au niveau du ministère des enseignements primaire, secondaire et de la formation professionnelle. Le maître des lieux, Prof Komi Tchakpélé a donné l’exemple aux élèves en mettant en terre des plants dans la cour de certains Lycée de Lomé.

Le Togo observe vendredi sa  Journée nationale de l’arbre pour la 41e fois. La journée est placée cette année sous le thème : « Forêts urbaines et espaces verts, la qualité de vie pour tous ». A l’occasion, le ministre togolais de l’environnement et des ressources forestières, André Johnson invite les togolais à planter et à entretenir au moins un arbre de leur choix.

Environmental Events s’engage à relever les défis liés à la dégradation progressive de l’environnement, à la surconsommation des ressources naturelles et à l’insuffisance énergétique au Togo. La Société dirigée par Théodore Dovi-Akue annonce à cet effet la première édition du Salon Internationale de l’Eau, de l’Energie et de l’Environnement (SI3E) du 24 au 28 avril prochains.

Le processus REDD+ vient de réaliser deux  études devant  lui permettre d’évaluer le potentiel réel du couvert végétal et diagnostiquer les causes profondes de la destruction des ressources forestières du Togo. Les résultats de ces  études font l’objet d’une assise nationale de deux jours ouverts lundi à Lomé. La validation desdits documents permettra essentiellement de disposer de données précises et d’affiner un peu plus les axes stratégiques préliminaires de la stratégie REDD+. C'est le ministre de l'environnement et des ressources forestières, André Johnson qui a ouvert les travaux.

Le Togo a de nouveau prouvé son engagement à trouver des solutions appropriées à la problématique du changement climatique à travers le processus de Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+). Il abrité du 05 au 09 février derniers, un atelier régional des besoins pour la mise en œuvre des systèmes de Mesure, Notification et Vérification (MNV) de la REDD+. L’atelier a été organisé par le Fonds de partenaires pour le carbone forestier (FCPF) et soutenu par d’autres partenaires de l’Initiative mondiale pour l’observation des forêts (GFOI).

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer