Breaking News

Dans le cadre de l’extension de ses activités, SOS Togo a ouvert un nouveau programme  à Atakpamé le 30 Mars 2017. L’ouverture du programme « SOS Villages d’Enfants Atakpamé » a été faite sur la base d’une étude de faisabilité à Atakpamé, qui a confirmé la nécessité d’intervention de SOS Villages d’Enfants dans cette localité. Les résultats de cette étude ont démontré l’existence d’un nombre important d’enfants de son groupe cible. Plus d’un an et demi après le début du programme, les résultats sont enviables et renforcent la détermination des responsables de l’organisation à continuer d’aider les enfants de cette partie du Togo. De même, plusieurs projets sont prévus dans la suite du programme.

L'Institut National d'Assurance Maladie (INAM) a offert mardi un important lot de fournitures scolaires à l'Observatoire syndical de lutte contre le travail des enfants. La cérémonie s’est déroulée en présence du porte-parole de la Coordination des centrales syndicales du Togo (CCST), Eloi Nouwossan.

Les acteurs du système de protection de l’enfance sont souvent  désarmés  concernant la solution adéquate à donner aux multiples cas de vulnérabilité. L’une des raisons fondamentales est le manque de références  rédactionnelles de leurs  actes  ou d’outils d’orientation  pour répondre avec célérité et efficacité aux sollicitations toutes urgentes des populations. Le juge Christ-Roi Koffi Atandji vient de publier « La Vulnérabilité des enfants et les actes de protection des différents acteurs » pour combler le vide.

Après « Virage » son premier long métrage rédigé selon les normes internationales de la cinématographie, Alexandre Koffi Monde revient avec « Djimitri à Sévagan ». Le film du scénariste togolais qui fait suite à sa formation en écriture filmique a une durée de 115 minutes. Il  pose avec humour et émotion, le problème de la violence faite aux enfants. 62 acteurs ont joué dans le nouveau film dont le projet de réalisation a été soutenu par le Fonds d’Aide à la Culture à travers l’Association des Amis Artistes que préside Noviti Atchina surnommé « Gaglo » ou « Emouvi le costaud ».

WAO- Afrique et ses partenaires notamment Save The Children poursuivent la célébration de la journée mondiale contre le travail des enfants au Togo. Après la formation d’auto-protection et des droits des enfants à l’intention d’une centaine d’apprentis couturiers et coiffeurs, ils ont procédé jeudi à la remise de kits de formation aux  nécessiteux. L’initiative vise à  aider ceux-ci  à installer facilement leurs ateliers une fois arrivée en  fin d’apprentissage.

WAO-Afrique, l’organisation de défense des droits des enfants, célèbre cette semaine la journée mondiale contre le travail des enfants sur le thème : « Génération : sécurité et santé ». Les activités de cette journée observée chaque 12 juin à travers le monde ont démarré lundi avec l’ouverture d’une formation sur l’auto-protection et les droits des enfants. La formation devrait armer les participants à surmonter les difficultés les concernant.

La journée de l'enfant africain de cette année ne passera pas inaperçue au Togo, notamment au niveau de la presse nationale. A l'occasion de cette journée du 16 juin, le site d'informations djena.info lance "Miabé Djena", un concours sur la situation des droits de l'enfant.

Grétah Waklatsi vient de faire son entrée dans l'arène des écrivains togolais. La togolaise vivant en France a dédicacé samedi à Lomé son premier  roman intutilé "L'Enfant qui ne vient pas Naître Togolaise." D'un volume de 104 pages, l'œuvre est écrite à la première personne et raconte de bout en bout une vie de stérilité de l'auteure.

Dans exactement 5 jours, le monde entier observera Noël, la fête de la nativité. Si plusieurs enfants auront l’occasion de célébrer en famille, d’autres n’auront pas cette chance. Et pour leur permettre d’être dans la gamme de cette célébration, Canal+ Togo en collaboration avec Onomo Hôtel et Canal Olympia ont organisé mercredi à Lomé une journée « Incroyable Noël » à l’intention de quelques 200 enfants issus de trois orphelinats de Lomé.

Un atelier de renforcement de capacités des jeunes filles sur le droit des enfants  a réuni jeudi à Atakpamé (158 km de Lomé), une vingtaine de jeunes filles de toute la préfecture de l’Ogou.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook