L’Association togolaise des consommateurs (ATC) a à cœur la défense des intérêts des citoyens togolais. Pour mieux remplir cette mission, elle a initié un programme de renforcement des capacités de ses membres. Dans le cadre de ce programme, une séance d’information s’est tenue samedi à Lomé et a permis aux participants d’être outillés sur les missions de l’Autorité de réglementation des secteurs de l’électricité et de l’eau (ARSE).

Le Togo prévoit de mettre en place 240 km de ligne haute tension et 23 postes dans les prochaines années. Le projet a été présenté  aux investisseurs japonais lors de la 7è conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD).

Bientôt une centrale thermique tri-fuel sera opérationnelle à Gbétsogbé dans le canton de Baguida à Lomé. La  première pierre de cette infrastructure baptisée « Centrale thermique  Efficient Power » a été posée mercredi par le Premier ministre Selom Komi Klassou. Le projet entre dans le cadre de la nouvelle stratégie d’électrification du Togo pour l’horizon 2030 et vise à fournir l’énergie en abondance mais à petit coût.

Le gouvernement togolais compte mobiliser des investisseurs pour la réalisation du projet d’électrification de 317 localités à partir des mini-réseaux. Il a organisé dans ce sens mercredi à Lomé, en partenariat avec l’Union Européenne, la GIZ et l’Alliance pour l’électrification rurale (ARE), une rencontre dénommée ‘Atelier Off-Grid B2B Togo’. L’idée est de mobiliser les investisseurs du secteur des énergies renouvelables sur les modèles de structuration prévu et le type de localité rurale électrifiée que le Togo envisage.

Au Togo, la problématique de l’accès à l’énergie et notamment les énergies renouvelables à faible coût est devenue un axe majeur de la politique énergétique définie par les pouvoirs publics. Le gouvernement a même adopté une nouvelle stratégie d’électrification visant à permettre l’accès à l’électricité pour tous les Togolais d’ici 2030. S’inscrivant dans cette vision, Total-Togo et Solergie ont dévoilé mercredi à Lomé un partenariat pour offrir de l’énergie solaire aux ménages grâce à la solution « SolergieBox ».

Au Togo, environ 1,3 millions de ménages vivent encore sans électricité. La situation préoccupe le gouvernement qui a adopté une nouvelle stratégie d’électrification en vue de permettre l’accès à l’électricité pour tous les Togolais d’ici 2030. L’ambitieuse et volontariste stratégie a été lancée mercredi suivi de l’ouverture de la table ronde des bailleurs de fonds et investisseurs par le Premier Ministre Selom Komi Klassou. C’était en présence de Ségolène Royale, l’ex ministre française de l’écologie, des partenaires techniques et financiers du Togo dont la BAD représentée à Lomé par son  vice-président. Amadou Hott a promis venir en appui au projet avec une enveloppe d’environ 30 millions d’euro dès son début.

Les populations du village d’Awagome dans le canton de Woudou (178 km de Lomé) sont désormais en joie. Elles ont désormais l’électricité dans leurs foyers grâce au projet Présidentiel d’électrification rurale (CIZO, allumer en Mina). Le projet mis en œuvre par le Ministère des mines et de l’Energie en collaboration avec la société BBOXX a été lancé samedi par Faure Gnassingbé en présence des ministres, députés et autres chefs traditionnels de la région des Plateaux.

Bavou et trois autres villages du Togo sont sortis de l’obscurité. Ces localités bénéficient désormais de l’électricité grâce à une mi-centrale solaire de 150kw. Ladite centrale a été inaugurée vendredi par le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé en présence du ministre togolais en charge de l’énergie, Marc Ably-Bidamon, notamment.

Le chef de l'État Faure Gnassingbé a accordé deux audiences vendredi à la présidence. Il a respectivement reçu le PDG Yariv Cohen de la société Ignite Power pour discuter électrification rurale, Armand Ezerzen, PDG de Wambo Commodities, une société de fabrication d’engrais complexes et Président de la Commission de la CEDEAO, Marcel De Souza.

Permettre à plus de 2 millions de Togolais d’accéder à l’électrification d’ici 2022 grâce aux kits solaires individuels payés de manière échelonnée via les portemonnaies mobiles, c’est l’objectif d’un projet qui a fait objet d’une communication jeudi en Conseil des ministres. La communication a été conjointement présentée par les ministres Marc Abli Bidamon et Cina Lawson.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer