La diaspora a un rôle important à jouer dans le processus de développement du Togo. C’est ce qu’a affirmé mercredi à Washington le ministre togolais des Affaires étrangères. Prof. Robert Dussey intervenait dans le cadre du Forum des affaires Ronald H. Brown. La rencontre de Washington était l’occasion pour le Chef de la diplomatie togolaise d’inviter ses interlocuteurs au forum de la diaspora prévu à Lomé fin novembre prochain.

La Communauté togolaise au Maroc est en deuil. Trois étudiants togolais qui poursuivent leurs études dans le royaume chérifien dans les domaines de l’économie et des sciences naturelles ont perdu la vie dans un drame à la plage de EL Jadida. L’information a été confirmée par le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur.

C’est le 20 août dernier qu’ont pris fin les inscriptions sur les listes de candidats aux postes de délégués du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE). A l’heure des comptes, on note que 488 togolais de la diaspora se sont portés candidats. Une satisfaction pour Robert Dussey, le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur.

Les autorités togolaises ont à cœur de faire du Haut Conseil des Togolais de l’extérieur (HCTE), en cours de mise en place, un organe inclusif. Ce qui passera par la participation de tous au processus électoral. C’est ainsi que sur proposition de certaines associations de la diaspora, le ministre en charge des togolais de l’extérieur vient de proroger les dates d’enrôlement des électeurs et candidats au 20 août.

Au vu de l’important apport des togolais de l’extérieur à l’économie togolaise, le gouvernement togolais a entrepris de mettre sur pied un Haut Conseil. L’institution dénommée HCTE, devra servir d’interface entre les autorités togolaises et la diaspora. L’élection des 77 délégués devant composer le HCTE est enclenchée et la diaspora africaine va élire 45 représentants. Un quota octroyé à raison pour le fait que les togolais vivants dans les autres pays africains envoient plus d’argent au pays que ceux qui sont dans les pays occidentaux.

Le ministre en charge des togolais de l’extérieur a lancé le 2 juillet dernier le projet de création du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE). En début de semaine, les inscriptions pour le vote ont été ouvertes et un appel à candidature a été lancé. Mais certains regroupements de la diaspora togolaise protestent contre le projet et accusent le gouvernement togolais. Jeudi, le département de Robert Dussey répond à ces organisations, assurant qu’il n’est pas question d’utiliser leurs données à des fins quelconques. Il assure que le HCTE ne sera affilié à aucune obédience confessionnelle, philosophique ou politique.

Depuis le lundi 15 juillet dernier ont débuté les inscriptions pour l’élection du bureau du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE). L’annonce est faite par le ministère des Affaires étrangères, de l'intégration africaine et des Togolais de l'extérieur. Robert Dussey explique que la mise en place du HCTE s’inscrit dans le cadre de l’application de la feuille de route des togolais de l’extérieur. Les membres de la diaspora désireux de voter pour le choix des 77 délégués doivent s’inscrire avant le 15 août prochain.

Ils ne comptent plus rester en marge des prises de décisions dans leurs pays d’accueil. Plusieurs citoyens originaires d’Afrique ont décidé de se porter candidats aux prochaines élections européennes. Parmi eux, le germano-togolais, Clément Klutse qui est candidat aux élections communales à Hambourg. Ce togolais d’origine est également en course pour les élections européennes. Il compte lutter contre le racisme et toute autre forme de stigmatisation des africains par les nationalistes européens s’il est élu.

Le Togo dispose désormais d’une feuille de route pour ses ressortissants de l’extérieur. Elle a été lancée lundi à Lomé par le ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur, Prof Robert Dussey en présence de plusieurs représentants des togolais de la diaspora. La mise en œuvre de la feuille de route permettra de créer les conditions d’une implication plus forte des togolais de l’extérieur à l’œuvre du développement national

Le gouvernement va mobiliser les togolais de l’extérieur afin d’encourager leur concours au développement socio-économique du pays. C’est dans ce sens qu’un forum économique des Togolais de l’extérieur est projeté pour se tenir au cours du mois de novembre prochain. Une communication a été faite sur le sujet mercredi au Conseil des ministres.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer