Breaking News

Tous les regards sont désormais tournés vers la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui élaborera une feuille de route pour une sortie de crise au Togo. A quelques jours de la date tant attendue, Abass Fréderic  Kaboua dit connaitre déjà les recommandations que l’institution régionale formulera. Le président national du Mouvement des Républicains Centristes (MRC) se mue en mage et prévient les Togolais de ne pas espérer grand-chose de la Communauté. Il se dit également dégoûté des navettes régulières des facilitateurs de la crise et de leurs émissaires entre le Togo leurs pays respectifs.

Le Commissaire des affaires politiques, paix et sécurité de la Cedeao, a fait le point à la presse de sa rencontre de jeudi avec les parties prenantes du dialogue inter-togolais. Le Général Francis Béhanzin qui était en mission pour suivre l’évolution des recommandations des Présidents Nana Akufo-Addo et Alpha Condé a salué la bonne volonté manifestée aussi bien par le pouvoir et que l’opposition pour une sortie de crise.

Le Commissaire des affaires politiques, paix et sécurité de la Cedeao, le général Francis Behanzin a échangé jeudi avec les protagonistes de la crise togolaise. Les échanges ont démarré dans la matinée avec la délégation de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise. A l’issue, Jean-Pierre Fabre a indiqué que la coalition a fait part de son appréciation aux Commissaires aux affaires politiques, paix et sécurité de la Cedeao. Pour le Chef de file de l’opposition, tout reste à faire pour la sortie de crise.

En prélude à la feuille de route que préparent les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO pour une sortie de crise au Togo, une délégation de l’organisation communautaire est arrivée mercredi à Lomé. La délégation conduite par le général Francis Behanzin rencontre jeudi les protagonistes de la crise togolaise pour prendre connaissance des dernières avancées. Au niveau de la Coalition des 14 partis de l’opposition, on annonce que 3 problèmes essentiels seront soulevés devant le commissaire des Affaires politiques, Paix et Sécurité de la Cedeao et sa suite.

A l’issue de leur rencontre avec les acteurs de la crise sociopolitique togolaise le 27 juin dernier à Lomé, Nana Akufo-Addo (Ghana) et Alpha Conde (Guinée),  facilitateurs désignés de la CEDEAO ont félicité le gouvernement pour les mesures d’apaisement déjà prises et l’ont encouragé à poursuivre la libération des personnes arrêtées lors des manifestations. Le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé donne suite à cet appel. Il vient d’accorder la grâce présidentielle à un certain nombre de personnes détenues dans les prisons de Lomé et de Kpalimé.

L’ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy a fait part des espérances de son pays quant à une sortie de crise au Togo grâce aux recommandations de la CEDEAO. L’organisation communautaire se réunit dans deux semaines à Lomé et M. Vizy indique que son pays a espoir que la situation sera débloquée pour la relance du développement économique et social qu’attendent les togolais. Pendant ce temps, le gouvernement togolais s’engage à faire aboutir les réformes au centre de la crise.

On l’a plusieurs fois écouté dès le début de la crise sociopolitique qui sévit au Togo depuis le 19 août 2017. Dr Gada Folly Ekue, Président du Mouvement Panafricain Alaga (MPA) est convaincu qu’il y a trop d’injustices au Togo qui prédisposent les opprimés à se venger dès qu’ils auront l’occasion. Dans ses multiples interventions, il a estimé que la solution à la crise que traverse le Togo serait de passer d’un Etat unitaire à un Etat fédéral. Pour lui, il s’agit d’une nouvelle orientation de la gestion administrative, économique et politique du pays qui permettra aux uns et aux autres d’être unis dans la diversité.

La Coalition de l’opposition togolaise pourrait tenir ses prochaines  manifestations qui démarrent à partir de ce mercredi sans la participation du Parti National Panafricain (PNP). Le parti de Tikpi Atchadam se désolidarise des sept (7) jours d’activités politiques du regroupement. Les responsables du parti estiment qu'il faut geler les manifestations et attendre plutôt les recommandations de la CEDEAO pour "éviter le piège tendu par le gouvernement togolais".

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) reste très actif dans la recherche de solutions à la crise sociopolitique qui sévit au Togo depuis bientôt un an. Regroupant des Organisations de  la Société Civile, de  défense des droits de l'homme, des universitaires, etc. le front se dit préoccupé par l’intérêt  du peuple. Conformément à cet objectif, le Front semble suivre de près l’évolution de la crise. Le mouvement propose un triptyque pouvant solutionner définitivement la crise.

Gerry Taama descend sur le terrain pour mieux se faire comprendre par les populations. Il a annoncé vendredi une tournée politique de son parti, le Nouvel engagement togolais (NET) dans la région des Plateaux. Il s’agira essentiellement de rencontres d’information et de sensibilisation, dit-on au niveau du parti.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer