Breaking News

Le ministre togolais en charge de la Sécurité est ferme au sujet de la manifestation du Parti national panafricain (PNP). Pour lui, la formation politique de Tikpi Atchadam devra se contenter de manifester dans 3 localités samedi et respecter les circuits proposés par le ministre de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi. Sur le même sujet, Damehame Yark remet les Chefs traditionnels de Klotto et de l’Avé à leurs places et les renvoie à leur rôle. Et tout en invitant les responsables du PNP à travailler pour la paix, le Général Yark  les met en garde contre tout acte de violence.

Le  ministre de la sécurité et de la protection civile et son collègue des infrastructures et du transport ont publié  le bilan de 2018  sur la situation sécuritaire au Togo. Un bilan très lourd et préoccupant, nettement en hausse comparativement aux chiffres enregistrés ces cinq (5) dernières années. Fait notable, le pays connait ces 12 derniers mois un nouveau cas de criminalité. Il s’agit des cas d’enlèvement dont des Peuhls ont été victimes.

225 nouveaux commissaires et officiers de police  viennent de renforcer l'effectif de la Police nationale du Togo. Après des années de formation, ceux-ci ont reçu mardi à Davié  leurs épaulettes. C'était au cours d'une cérémonie solennelle présidée par le ministre de la sécurité et de la protection civile. Le Général Damehame Yark a exhorté les impétrants à une discipline rigoureuse pour la stabilité et la sécurité du pays.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile à quelques heures de sa reconduction revient sur les affrontements ayant lieu jeudi à Dapaong au nord du Togo entre les forces de l’ordre et de sécurité et les conducteurs de taxi moto. Le Général Yark Damehane dément les faits tels que rapportés sur les réseaux et soutient que les heurts découlent d’un accident de circulation.

Le ministre de la sécurité et de la protection a émis mercredi son intention d’intensifier les rafles qui se déroulent ces derniers mois dans certaines villes du Togo. Le Général Yark Damehame estime que l’opération sera désormais régulière sur le territoire national en vue de rassurer les populations. Il conseille à cet effet les citoyens d’avoir toujours sur eux leurs pièces d’identité pour s’échapper à la garde à vue de 48 heures.

Les forces de l’ordre et de sécurité du Togo ont procédé à de nouvelles opérations de prévention de la sécurité en milieu de semaine à Lomé. Ces opérations se sont déroulées le mercredi et le jeudi derniers sur réquisition du procureur de la République près le Tribunal de première instance de Lomé. Au final, 205 personnes ont été arrêtées. Plusieurs matériels roulants ainsi que du cannabis ont été saisis.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Yark Damehane a fait le point jeudi en fin de journée de l'opération de prévention et de criminalité effectuée dans la matinée par ses éléments. L'opération qui s'est déroulée dans la préfecture d'Agoè-Nyiévé au nord de Lomé a permis aux forces de défense et de sécurité de mettre la main sur une importante quantité d'armes, de produits stupéfiants et d'interpeller plusieurs personnes.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile prend des mesures particulières pour les « élections particulières » du 20 décembre. Il les a annoncées par le biais d’un nouveau communiqué. Et les dernières décisions d’avant vote du général Damehame Yark interdisent toute circulation au Togo et ferme, le temps de l’élection, les débits de boisson, les restaurants et bien d’autres.

Le ministre togolais de la sécurité s’est prononcé jeudi sur la sécurisation des prochaines élections législatives. Pour Damehame Yark, la Force sécurité élection (FOSE) 2018 est prête à accompagner la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à tenir les élections législatives le 20 décembre prochain. Le général Yark qui prédit une fin de carrière pour les leaders de la Coalition de l'opposition, prévient ceux qui tenteront d’empêcher la tenue de ces élections.

La grève de la faim de Nicodème Habia ne dit rien au gouvernement togolais. Le président du parti Les Démocrates refuse de s’alimenter depuis 14 jours. Son objectif est d’obtenir la libération des personnes encore détenues, en lien avec la crise politique togolaise. Pour le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile, cette action qui a failli créer un incident diplomatique entre le Togo et le Ghana, est une comédie. Le général Damehame Yark indique que le gouvernement ne récent aucune pression.

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer