Les autorités togolaises poursuivent les efforts dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires. Après la réduction du délai pour la création des entreprises, les choses viennent d’évoluer. Il est désormais possible de créer rapidement son entreprise depuis chez soi. Il suffit d’envoyer le dossier par mail et les frais par Mobile money.

Depuis jeudi se tient à Lomé le 1er Forum économique Togo-Union Européenne. La rencontre vise à mobiliser les investisseurs européens à soutenir la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) du Togo lancé le 04 mars dernier. Ce nouveau programme gouvernemental accorde une place de choix au secteur privé appelé à apporter une contribution d'environ 65% du budget total. Dans cette logique, les pouvoirs publics continuent d’aménager un cadre des affaires propice à l’investissement. Plusieurs réformes ont été effectuées ces derniers mois et devraient attirer les investisseurs à s’installer au Togo, porte d’entrée en Afrique de l’ouest, un marché de plus de 350 millions de consommateurs. Décryptage !

L’Agence Focus Yakou  a rendu public mardi à Lomé « Le Guide Pratique des Affaires au Togo, édition 2019».  C’était à l’occasion d’une table ronde intitulée « Doing Business: Réformer pour améliorer les performances des entreprises ». Plusieurs opérateurs économiques du Togo et de la sous-région ont pris part à cette rencontre qui leur a permis notamment de s’imprégner de l’importance de ce document. Jean-Paul Agboh, le Directeur de l’agence Focus Yakou a expliqué que le guide va faciliter la tâche aux opérateurs économiques qui désirent investir au Togo.

L’Agence Focus Yakou facilite la tâche aux opérateurs économiques qui désirent investir au Togo. La structure dirigée par Jean-Paul Agboh vient d’élaborer un document important qui leur permettra de savoir à quoi s’en tenir. Intitulé « Le Guide Pratique des Affaires au Togo, édition 2019», ce véritable outil opérationnel, conçu et élaboré par une équipe pluridisciplinaire, sera rendra public mardi à Lomé.

Le Togo est en pleine mise en œuvre du Plan national de développement (PND, 2018-2022) lancé le 4 mars dernier. Ce plan nécessite une contribution de 65% de la part du secteur privé. Dans ce sens, les pouvoirs publics sont décidés à rendre plus attractif le Code des investissements aux investisseurs, tout en orientant leurs actions vers une croissance économique forte et soutenue, créatrice d’emplois et de revenus, dans tous les secteurs de la vie économique et sociale. Un projet de loi relatif a été adopté mercredi en conseil des ministres.

Le Plan National de Développement (PND) du Togo lancé le 04 mars dernier accorde une place de choix au secteur privé appelé à apporter une contribution d'environ 65% du montant total. Chose qui ne sera possible que lorsqu’un cadre des affaires propice à l’investissement est créé. Dans cette perspective, la Cellule Climat des Affaires (CCA) s’active pour la poursuite des réformes majeures devant rendre le Togo attrayant aux investisseurs. Cette structure a fait vendredi le point des nouvelles réformes. Sa Coordinatrice, Sandra Johnson a indiqué que le momentum des réformes sera maintenu afin de favoriser la réalisation des ambitions traduites dans le PND.

L’Office Togolais des Recettes (OTR) dispose depuis décembre dernier d’un nouveau code général des impôts et un livre des procédures fiscales. Ces 2 documents visent à pallier les incohérences induites par les modifications parcellaires des articles et l’absence de démarcation nette entre les règles d’assiette et de procédure. Les contenus des documents ont été partagés lundi à Lomé avec les professionnels de média, les directeurs de société et des opérateurs économiques. C’est au cours d’une conférence de presse présidée par le Commissaire général de l’Office, Kodjo Adedze.

Sandra Johnson, Coordinatrice nationale de la Cellule Climat des Affaires (CCA) a fait le point lundi à la presse du rapport pays Doing Business 2019 de la Banque Mondiale. L’exercice a consisté pour la Conseillère du Président de la République à lever davantage le voile sur les réformes réalisées ces derniers mois et qui sont à l’origine de la progression du Togo dans le dernier classement Doing Bussiness. Mme Johnson reconnait toutefois que des défis restent à relever pour améliorer davantage le climat des affaires au Togo.

Grâce aux multiples réformes engagées ces dernières années, le Togo a réussi à faire un saut au classement Doing Business 2019. Dans le rapport annuel 2019 publié mercredi, le pays se classe à la 137e place, gagnant ainsi 19 places par rapport à la précédente édition. Le Premier Ministre, Sélom Klassou qui assistait à la publication par vidéoconférence à Lomé s’est félicité de la progression du pays.

Le gouvernement a adopté un projet de loi instituant les juridictions commerciales au Togo. La démarche s’inscrit dans le cadre du programme visant à améliorer le climat des affaires. L’un des volets de ce programme est consacré à l’exécution des contrats qui concernent spécialement le fonctionnement et l’organisation de la justice commerciale.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer