La coopération allemande au Togo consacre une journée à la jeunesse sur la thématique de la transition énergétique. Dans le cadre de la semaine de la diplomatie climatique organisée par l’Europe, une journée thématique s’est tenue mercredi à Lomé. Elle a réuni en un seul lieu, les acteurs de la transition énergétique au Togo, les groupes de jeunes pour le climat, les décideurs, les partenaires au développement pour discuter de la transition énergétique.

La coordination nationale du Programme d’Appui à la Lutte contre le changement Climatique (PALCC) a dressé mardi un bilan satisfaisant des 12 premiers mois de sa mission. Initié dans le but d’augmenter la résilience des populations et écosystèmes au Togo face aux changements climatiques,  PALCC est de nos jours à 90% d’engagement. Barerema Afelu, le Coordonnateur du programme estime que les efforts vont se poursuivre  pour une réussite totale.

La Délégation de l’Union Européenne au Togo (DUE-Togo), de concert avec les ambassades de France et d’Allemagne au Togo a lancé lundi à Lomé la Semaine de la diplomatie climatique édition 2019 sur le thème  « la jeunesse et sa participation à l’action pour le climat ». Pendant toute la semaine, les diplomates vont essentiellement multiplier des sensibilisations pour un changement de comportement envers l’environnement. Aussi, comptent-ils apporter du soutien au projet CIZO du gouvernement  qu’ils considèrent comme l’une des meilleures initiatives pour la lutte contre le changement climatique.

Au Togo, plus de 70% de la population active cultivent  la terre faisant de l’agriculture une activité à forte contribution de l’économie nationale. Cependant beaucoup méconnaissent les stratégies permettant à la terre de garder sa fertilité afin d’être utilisée comme ressources nécessaires à l’agriculture.  La situation préoccupe l’association Autopromotion rurale pour un développement humain durable (ADHD) qui a élaboré un document devant aider à résoudre le problème de dégradation des terres au Togo. Intitulé Catalogue des bonnes pratiques de gestion durable des terres, le document fait objet d’un atelier de validation ouvert mercredi à Lomé.

L’ONG Les Amis de la Terre a animé mardi à Lomé une conférence publique sur le thème « Le monde sans les énergies fossiles. La transition vers les énergies renouvelables ». La conférence  qui vise notamment à évoquer le lien entre les énergies fossiles et les changements climatiques a été ouverte par François Lardja Monkouna, conseillé du ministre de l’Environnement et des ressources forestières. A l’arrivée une pile de recommandations a été formulée devant amener à résoudre la crise climatique au Togo.

Une rencontre de sensibilisation a été organisée mercredi à Atakpamé (158 km de Lomé) par le ministère de l’environnement et des ressources forestières. La séance qui s’inscrit dans le cadre de la préparation de son premier rapport biennal actualisé (PRBA) sur le changement climatique a porté sur les principaux résultats obtenus et les leçons apprises lors du processus de préparation du document.

Des journalistes ont été outillés jeudi à Lomé sur les contours et implications de l'atteinte du numéro 13 des objectifs du développement durable en lien avec l'accord de Paris. C’était lors d’une rencontre d'échange entre experts de la question et près d'une cinquantaine d'acteurs de médias initiée par l'Alliance des Médias pour l'Eau et l'assainissement (AMEA).

Le chef de la délégation de l'Union Européenne (UE) au Togo, Nicolas Berlanga-Martinez a lancé mardi à Lomé la semaine Européenne de la diplomatie climatique, édition 2017. C’était au cours d’une conférence de presse conjointe de l'UE, de la France et de l'Allemagne. A l’occasion, il a procédé à la remise du prix Lorenzo Natali au journaliste togolais Daniel Midodji Addeh.

L’ONG Jeune Volontaire pour l’Environnement (JVE) a quinze (15) ans. Lancée à Lomé en novembre 2001, l’organisation qui a fait du chemin et s’affirme désormais comme la plus grande organisation environnementale de jeunesse crée en Afrique. Les membres comptent désormais la transformer en une entreprise sociale autonome. Le ton de la célébration a été donné mercredi à Lomé.

La 22ème Conférence de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 22) bat son plein à Marrakech au Maroc depuis le 07 novembre dernier. Ce grand rendez-vous international du climat enregistre la présence mardi du N°1 togolais Faure Gnassingbé. 

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer