UE COVID

La stagnation de la situation sociopolitique du Togo depuis les évènements du 19 Aout 2017 inquiète le Conseil des Cadres Chrétiens Evangéliques Engagés (COCACEE). Cette organisation chrétienne déplore que l’élection présidentielle de Février 2020 n’ait pas pu traduire la volonté populaire d’une alternance en une réalité. Le COCACEE, qui épouse la position des évêques, exige par ailleurs un audit au sujet du scandale pétrolier.

La révélation d’un mécanisme ayant permis le détournement de plus de 500 milliards de Fcfa ne doit pas être banalisée. Cette position est celle du député Gerry Taama qui a d’ailleurs interpellé le ministre en charge du commerce sur le sujet. Elle tranche avec celle affichée en début de semaine par Sena Alipui qui a eu le mérite de créer un scandale dans le scandale.  

Séna Alipui est sous les feux de la rampe. Le président du groupe parlementaire UFC (Union des Forces de Changement) fait l’objet de toutes les critiques après sa sortie sur l’affaire de détournement de plus de 500 milliards de francs par la  société Terim Consult SARLU (TCS). Alors que beaucoup d’acteurs estiment que le député a manqué l’occasion de se taire, un défenseur des droits des consommateurs soutient qu’il a confirmé la thèse de sa nomination au parlement.

Selon les révélations du journal L’Alternative, jusqu’à 500 milliards de Fcfa ont été détournés par l’ancien coordinateur du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPPP) et son réseau. Ce scandale financier de trop suscite l’indignation de plus d’un. Surtout que plusieurs autorités sont citées dans la magouille. Aux dernières nouvelles, le Chef de l’Etat togolais, outré, s’est saisi du dossier.

Le pétrole-gate dans lequel est accusé l’ancien Coordinateur du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPPP) ne laisse indifférent personne. Il est reproché au sieur Adjakly et son réseau d’avoir mis en place un système leur ayant permis de détourner jusqu’à 500 milliards de Fcfa sur le dos du contribuable togolais. Agbeyome Kodjo et la Dynamique Mgr Kpodzro réagissent sur le sujet.

L’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) interpelle le gouvernement togolais sur l’affaire de détournement de 400 à 500 milliards de francs CFA dans l’importation du pétrole au Togo. L’organisation de défense des droits des consommateurs demande à la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) d’écouter les présumés coupables.

Les prix des produits pétroliers connaissent une nouvelle diminution à la pompe à compter du 30 mai. La décision émane du Comité de Suivi des Fluctuations des Prix des Produits Pétroliers (CSFPPP). Les diminutions vont de 77 à 87 Fcfa selon les différents produits.

Le Mouvement Martin Luther King se prononce sur la légère diminution des prix des produits pétroliers à la pompe. Dans un communiqué, le MMLK estime que le gouvernement aurait pu mieux faire afin de mieux accompagner les populations en ce temps de pandémie du Coronavirus.

Les prix des produits pétroliers ont connu lundi une modification au Togo. Les diminution vont de 30 à 56 Fcfa selon les différents produits.

Le Mouvement Martin Luther King réclame la diminution du prix des produits pétroliers à la pompe au Togo. Selon le mouvement, cette demande fait suite à la forte baisse du prix de Baril du pétrole à l'international.  

ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer