Après 5 années d’opération de recépage des vielles plantations de café au Togo, le Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA), présente un rapport satisfaisant. Cette opération de recépage des vielles plantations de café au Togo a commencé en 2014. Un projet mis en place par le gouvernement togolais.

Le Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) ne cesse d’impacter tous les sous-secteurs agricoles togolais de par ses stratégies de production. Ce piloté par le ministère de l’agriculture a permis de remonter le niveau de production du Café à l’heure actuelle. Avec le concours de l’Union Technique de Café Cacao (UTCC), le PASA a favorisé l’opération de recépage de vieilles plantations de caféiers.

Le Syndicat Indépendant des Acheteurs de Café et Cacao (SIACCTO) a un nouveau bureau. L’équipe a été installée en début de semaine par le ministre de l’agriculture, Noël Koutéra Bataka à Kpalimé (environ 120 km de Lomé). C’était en présence de Enselme Gouthon, le Secrétaire exécutif du Comité de Coordination pour les Filières Café et Cacao (CCFCC). Dirigé par Yaovi Noagbéwonou, le bureau devra s’assurer des bonnes pratiques de commercialisation du café-cacao au Togo.

L’assemblée générale annuelle de l’Organisation Interafricaine du Café (OIAC) a pris fin vendredi à Nairobi. Enselme Gouthon, le président de l’Agence des cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar (ACRAM) a pris activement part aux travaux. Le togolais a appelé à prendre des mesures contre le risque d’abandon de la culture du café.

Il faut continuer à s'assurer la qualité du café-cacao togolais. C'est le leitmotiv du Secrétaire général du Comité de coordination pour les filières café et cacao (CCFCC). Dans le cadre du lancement de la campagne de commercialisation 2019-2020 du café-cacao, Anselme Gouthon a lancé un message aux producteurs.

C’est parti pour la campagne de commercialisation 2019-2020 du café-cacao. Le ton a été donné vendredi à Kpalimé par le ministre en charge de l’agriculture, Noël Bataka et son collègue du commerce, Kodjo Adedze. Cette campagne table sur 6 000 tonnes pour le cacao et 7.000 tonnes pour le café.

L’ONG « Avenir de l’environnement » (ADE) bénéfice d’un nouvel appui financier du Comité de coordination pour les filières café et cacao (CCFCC). Le financement est destiné à la relance de la filière cacao dans les régions des Plateaux.

Le Mouvement des Républicains Centristes (MRC) a dénoncé mercredi un détournement de fonds dans les filières de café et cacao au Togo. C’était à l’occasion d’une conférence de presse au cours de laquelle, le président  s’est également prononcé sur la proposition du parti  au pouvoir de faire passer le mandat présidentiel à 7 ans. Pour l’honorable Abass Kaboua, l’Union pour la République (UNIR) et les commissaires du gouvernement ont intérêt à abandonner ce projet au risque de réveiller les morts.

L’Agence des cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar (ACRAM) et la Fédération ghanéenne de café (CFG) ont conclu la semaine dernière à Accra, un accord de coopération. Les documents ont été paraphés par Anselme Gouthon, le président de l’ACRAM et Nathaniel Nsarko, le président de la CFG. Les deux entités comptent développer la filière café au Ghana.

Du 21 au 25 octobre 2018, l’édition 2018 du Salon international de l’alimentation s’est tenue à Paris. Cette année, le SIAL a invité l’Agence pour la valorisation des produits agricoles (AVPA), organisateur du concours international des cafés torréfiés destinés à primer les meilleurs cafés au monde. Le Togo a pris part à ce grand rendez-vous et a décroché 6 prix à l’issue du concours pour la qualité de son café robusta.

ADS TG TERMINAL
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer