Le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) renforce ses bonnes relations avec l’Agence Nationale pour la  Promotion  de l’Emploi (ANPE) pour le bonheur des jeunes diplômés. Les deux institutions ont conclu lundi un accord de partenariat garantissant un stage professionnel à 100 étudiants en fin de cycle. La démarche du CNJ s’inscrit dans le cadre de la Journée Internationale de la Jeunesse célébrée cette année sur le thème « Transformer l’éducation ».

Le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) réagit à l'annonce du Chef de l'Etat relative à l'augmentation du quota sur les marchés publics à accorder aux jeunes. L'institution a organisé la semaine dernière une journée de sensibilisation et de réflexion sur les opportunités et les défis liés à l'accès des jeunes aux marchés publics. L'activité a eu lieu à Kpélé-Adéta et a été axée sur le thème "Comment optimiser l'accès des jeunes aux marchés publics ? ".

Le bureau national du Conseil National de la Jeunesse (CNJ-Togo) aux commandes depuis 2015 laisse des traces au soir de son règne. A quelques jours de l’élection d’un nouveau bureau, l’équipe chapeautée par Régis Lidaouessodjolo Batchassi a procédé jeudi à l’équipement des conseillers régionaux  et préfectoraux de l’institution. Des matériels d’assainissement et informatiques ont été offerts aux différents démembrements du Conseil pour la bonne marche de son fonctionnement.

Le conseil National de la Jeunesse (CNJ)  promeut l’éducation aux valeurs citoyennes et à l’auto-emploi des jeunes à travers l’usage des Nouvelles Technologies, de l’Information et de la Communication (NTICs). Il a ouvert vendredi à Lomé une session de deux jours sur le renforcement de capacités des jeunes sur « les opportunités et défis liés à l’usage des NTICs et des réseaux sociaux pour les jeunes ». L’initiative se veut être un cadre de campagne de sensibilisation sur les valeurs citoyennes et au respect des principes d’éthique et de responsabilité sur les réseaux sociaux.

Le Conseil national de la jeunesse (CNJ) est décidé à accompagner les organisations de jeunes pour leur permettre d’être plus efficaces et efficientes et s’impliquer pleinement dans la dynamique du développement du Togo. La faîtière des organisations et mouvements de jeunes a ouvert jeudi à Lomé une session de renforcement des capacités de 35 leaders d’association de jeunes membres du CNJ sur « le rôle de la jeunesse dans la mise en œuvre de la feuille de route de l’Union Africaine et l’exploitation du dividende démographique ».

Le Conseil National de la Jeunesse (CNJ)  est déjà dans la fièvre de la 7è édition de la foire des jeunes entrepreneurs, Foire Adjafi. En prélude à ce rendez-vous commercial et d’affaire qui démarre le  30 août prochain, le Conseil a formé mercredi à Lomé les siens  qui entendent exposer à la foire sur « Les défis de la qualité et de l’innovation chez les jeunes entrepreneurs ». L’initiative du CNJ vise à contribuer à la promotion de l’auto emploi et à la création de richesses à travers le renforcement des capacités des jeunes entrepreneurs.

Le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) a présenté jeudi à Lomé le bilan de ses 10 années d’activités. C’était à la suite de la rencontre d’échanges sur la mise en  œuvre de la charte africaine de la jeunesse au Togo tenue à l’université de Lomé. L’évènement donne le ton aux activités inscrites  dans le cadre de la célébration du jubilé d’étain de cette plateforme des jeunes.

Le Conseil National de la Jeunesse (CNJ –Togo) poursuit l’installation  des clubs civiques dans le cadre de son programme qui vise à renforcer l’éducation citoyenne auprès des jeunes. Après le renforcement de capacités d’un certain nombre d’enseignants à l’éducation civique, l’élaboration et la validation du manuel de formation civique, le bureau national du CNJ s’est rendu jeudi à Aného à 47 Km de Lomé où il a procédé à l’installation d’un club civique à CEG Zébévi. L’événement a été placé sous le thème « Jeunesse, participation à la vie citoyenne et démocratique ».

Le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) n’a pas du tout aimé la dernière sortie médiatique de l’association « MI SI TE » qui proposait notamment la dissolution de toutes les institutions de la République pour une sortie de crise au Togo. Cette prise de position purement politique de cette association qui se réclame du CNJ  a obligé Régis Batchassi, le président de la plateforme nationale des jeunes a rappelé mercredi à l’opinion le statut apolitique de l’organisation qu’il préside. Il évoque d’éventuelles sanctions contre l’association « MI SI TE » dans les jours à venir.

Le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) démarre l'année 2018 avec une activité citoyenne et un geste de solidarité à l'endroit des patients. Avec l'appui du Collectif  des Jeunes pour le Développement (CJD), il était allé donner un coup de balai au CHU Campus samedi. L'opération a été couplée du don de produits pharmaceutiques au service des urgences dudit centre.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer