Breaking News

Il est l’un des artisans de la réussite du mandat du Togo à la tête de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Celui qui a décomplexé la diplomatie togolaise et l’a rendue désormais influente sur le continent a été au cœur de l’organisation à Lomé d’un sommet conjoint CEDEAO-CEEAC. Prof Robert Dussey se félicite de la tenue et de la réussite de cette importante rencontre qui a permis aux deux espaces communautaires de poser les bases d’une coopération efficace devant leur permettre de relever les défis sécuritaires.

Le premier sommet conjoint des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) sur la Paix, la Stabilité, la Sécurité, et la Lutte contre le Terrorisme et l’Extrémisme Violent s’est achevé lundi à Lomé. Avec pour objectif principal, trouver de meilleures approches pour attaquer le terrorisme et garantir la paix aux populations des deux espaces, le Sommet de Lomé s’est terminé sur une note de satisfaction. De grandes décisions ont été  prises à l’issue des travaux.

Le Togo et la Centrafrique donnent l’exemple en matière d’intégration entre les populations de l’Afrique de l’Ouest et celles de l’Afrique centrale. En marge des travaux du sommet conjoint CEDEAO-CEEAC qui se déroulent à Lomé, les ministres des affaires étrangères des deux pays ont signé un accord d’exemption totale de visa.

Le 1er Sommet Conjoint  des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) sur la Paix, la Stabilité, la Sécurité, et la Lutte contre le Terrorisme et l’Extrémisme Violent s’est ouvert lundi à Lomé. Les travaux sont co-présidés par le président togolais Faure Gnassingbé et son homologue gabonais, Ali Bongo.

Lomé accueille lundi et mardi trois rencontres importantes. Il s’agit du sommet de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), du sommet conjoint CEDEAO-CEEAC puis de la très attendue rencontre des Chefs d'Etat de la CEDEAO. Plusieurs dirigeants de pays membres de ces organisations sont arrivés dimanche à Lomé. Ils ont tous été accueillis par leur homologue togolais, Faure Gnassingbé.

C’est le 30 juillet prochain que se tient à Lomé le sommet de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique l’Ouest (CEDEAO) et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC). En prélude à cette rencontre conjointe, les ministres des deux communautés sous régionales ont tenu samedi à Lomé une réunion préparatoire. Les travaux ont été présidés par le ministre togolais des affaires étrangères. Prof Robert Dussey a estimé à l’entame de la séance que la riposte doit être collective face à un défi collectif.

Il s’est ouvert mardi à Lomé, la réunion de concertation des experts de la CEDEAO et de la CEEAC. La rencontre se déroule en prélude au sommet conjoint des chefs d’Etat et de gouvernement de ces deux organisations prévu pour le 30 juillet prochain à Lomé. La rencontre a été ouverte par l’ambassadeur Limbiye Bariki Kadangha qui représentait le ministre togolais des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Robert Dussey.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) prévoient d’organiser un sommet conjoint très prochainement. Le rendez-vous qui se tiendra à Lomé permettra aux chefs d’Etat et de gouvernement des deux communautés régionales d’aborder les questions de paix, de radicalisation et d'extrémisme violent.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook