UE COVID

La Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) rouvre la page des contestations populaires de 2017 au Togo. En décembre 2018, plusieurs organisations de défense des droits de l’homme ont saisi la juridiction communautaire pour violation des droits à la liberté d’expression. La cour vient de condamner l’Etat togolais.

La question du franc CFA continue d’alimenter les débats. La volonté de ses détenteurs de lui coller le nom usurpé de la monnaie unique de la CEDEAO irrite encore plus. Le président nigérian, Muhammadu Buhari ne cache pas sa colère sur le sujet et l’a encore exprimé mardi. L’économiste togolais, Kako Nubukpo apporte de l’eau à son moulin.

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) exprime sa désolation de ne pas pouvoir  intervenir  dans l’arrestation de l’opposant togolais Agbéyomé Kodjo. Pour Jean-Claude  Brou, l’institution sous-régionale ne peut pas porter un jugement sur le dossier du candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro retenu depuis mardi au Service central de recherches et d’investigations criminelles de la gendarmerie nationale.

La Communauté des Economiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ont félicité jeudi Faure Gnassingbé pour sa réélection. Les deux institutions sous-régionales ont souhaité au président réélu la réussite de son nouveau mandat et exprimé leur disponibilité à accompagner le Togo.

La mission d’observation électorale de la CEDEAO au Togo a relevé lundi que le processus électoral togolais s’est déroulé sans incidents majeurs. Les observateurs de l’organisation communautaire ont salué le civisme et la tolérance des électeurs togolais. La mission de la CEDEAO a également demandé aux candidats de respecter les résultats publiés et d’explorer les voies légales pour le contentieux.

Le Chef de l’Etat togolais a pris part samedi au sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tenu à Abuja. Cette dernière session ordinaire de l’année 2019 a été consacrée aux enjeux sociaux, économiques et politiques qui affectent la région, y compris les menaces sécuritaires.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) va dépêcher à Lomé des experts électoraux. Ceux-ci auront pour mission d’appuyer la consolidation technique du fichier électoral devant servir pour l’élection présidentielle de 2020.

Une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) séjourne au Togo. Conduite par le Général Behanzin, la délégation a eu à rencontrer la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et les différents partis politiques du Togo dont la Coalition C14. Le regroupement politique coordonné par Brigitte Adjamagbo-Johnson a saisi l’occasion pour présenter une pile d’exigences pour un scrutin démocratique. De même la C14 a invité la CEDEAO à œuvrer pour que Faure Gnassingbé ne soit pas candidat.

La CEDEAO compte assurer la protection sanitaire des populations de la sous-région grâce à l’approche « Une seule santé ». Il s’agit d’un concept mis sur pied par les organisations spécialisées de la santé humaine et animale, depuis qu’il a été établi que 60% des maladies humaines sont d’origine animale. Durant la semaine dernière, des  experts des pays de la Cédéao, réunis à Lomé, ont  fait le bilan  des initiatives menées en lien avec cette approche.

La crise sociopolitique qui s’est éclatée en Guinée inquiète la CEDEAO. L’organisation sous-régionale a regretté la montée des tensions politiques et des violences. Dans un communiqué, le Président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Brou a invité les acteurs à dialoguer afin de trouver des solutions au différend politique.

ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer