Le Chef de l’Etat togolais a pris part samedi au sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tenu à Abuja. Cette dernière session ordinaire de l’année 2019 a été consacrée aux enjeux sociaux, économiques et politiques qui affectent la région, y compris les menaces sécuritaires.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) va dépêcher à Lomé des experts électoraux. Ceux-ci auront pour mission d’appuyer la consolidation technique du fichier électoral devant servir pour l’élection présidentielle de 2020.

Une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) séjourne au Togo. Conduite par le Général Behanzin, la délégation a eu à rencontrer la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et les différents partis politiques du Togo dont la Coalition C14. Le regroupement politique coordonné par Brigitte Adjamagbo-Johnson a saisi l’occasion pour présenter une pile d’exigences pour un scrutin démocratique. De même la C14 a invité la CEDEAO à œuvrer pour que Faure Gnassingbé ne soit pas candidat.

La CEDEAO compte assurer la protection sanitaire des populations de la sous-région grâce à l’approche « Une seule santé ». Il s’agit d’un concept mis sur pied par les organisations spécialisées de la santé humaine et animale, depuis qu’il a été établi que 60% des maladies humaines sont d’origine animale. Durant la semaine dernière, des  experts des pays de la Cédéao, réunis à Lomé, ont  fait le bilan  des initiatives menées en lien avec cette approche.

La crise sociopolitique qui s’est éclatée en Guinée inquiète la CEDEAO. L’organisation sous-régionale a regretté la montée des tensions politiques et des violences. Dans un communiqué, le Président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Brou a invité les acteurs à dialoguer afin de trouver des solutions au différend politique.

Eco, la nouvelle monnaie en création par la Communauté économique des Etats de l’Afrique (CEDEAO) ne sera pas un autre francs CFA. Le Président nigérien Mahamadou Issoufou l’a affirmé cettee semaine dans une interview accordée à Jeune Afrique. Pour le président en exercice de la CEDEAO, Eco viendra marquer la sortie du francs CFA pour les pays qui l’utilise.

La Commission de la CEDEAO tient toujours à l’intégration économique dont l’une des marques est la libre circulation des personnes et des biens de ses Etats membres. Elle a démarré lundi à Lomé 5 jours de travaux sur la présentation du guide méthodologique sur les indicateurs relatifs à la migration internationale de main d’œuvre et des outils harmonisés de collectes statistiques.  Ce sera une occasion pour les participants de lever le goulot d’étranglement qui empêche la réalisation d’une planification rigoureuse des politiques en matière de formation professionnelle, d’emploi et de migration professionnelle dans l’espace CEDEAO.

Un mini-sommet sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme dans la sous-région ouest-africaine s’est tenu vendredi à Accra. Il a réuni les Chefs d’État du Togo, du Burkina Faso du Bénin, du Ghana et le Vice-Président de la Côte d’Ivoire représentant le Président Alassane Ouattara. D’importantes décisions ont été prises à l’issue de la rencontre.

Dans une interview accordée à certains médias togolais mardi et qui a été initiée par Togobreakingnews.info, le représentant permanent de la CEDEAO au Togo est revenu sur la résolution de la crise sociopolitique togolaise par l’organisation communautaire. Pour Garba Lompo, la CEDEAO est satisfaite d’avoir contribué à ramener le calme et la sérénité au Togo. Le diplomate note qu’il y a eu certainement des actions positives et des actions imparfaites dans le processus de règlement de la crise. Pour lui, la CEDEAO va continuer à poursuivre les efforts pour le renforcement de l’apaisement dans le pays de Faure Gnassingbé, nécessaire à l’enracinement de la démocratie et de l’Etat de droit. A l’occasion, M. Lompo a tenu à répondre à ceux qui l’ont accusé d’avoir pris le parti du pouvoir de Lomé et de saboter la lutte de la Coalition des 14 partis politiques. L’ancien ministre nigérien déclare que ces contempteurs sont tous des immatures politiques qui méconnaissent le fonctionnement des institutions. Lecture !

Le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur a publié mardi un livre inédit. Dénommé « Togo 2017-2018 : Présidence en exercice de la CEDEAO », le document relate les actions réalisées par le pays de Faure Gnassingbé lors de son passage à la tête de l’organisation communautaire. Pour le Chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey le livre est une histoire togolaise de la CEDEAO.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer