Breaking News

Du 1er au 02 décembre dernier, une délégation de haut niveau de la CEDEAO, conduite par le ministre togolais des affaires étrangères, Professeur Robert Dussey, président du Conseil des ministres de la CEDEAO s’est rendue à Bissau. La mission envoyée par Faure Gnassingbé, le président en exercice de la CEDEAO visait à procéder avec toutes les parties prenantes de la crise politique bissau-guinéenne à l’évaluation de la mise en œuvre des accords de Conakry et de Bissau. Il ressort de cette mission que la crise est loin d’être résolue pour le fait qu’aucun des accords signés n’est mis en œuvre.

Au Libéria, le processus électoral connaît quelques soucis. La Cour suprême du pays pense qu’il y a des préalables à observer avant la tenue du 2e tour du scrutin prévu pour le 7 Novembre prochain. La décision de la cour fait suite à des recours formulés par certains partis ayant pris part au 1er tour de l’élection présidentielle. Pour éviter le blocage qui se profile, les Chefs d’Etat en exercice de la CEDEAO, le togolais Faure Gnassingbé et de l’UA, le guinéen Alpha Conde ont discuté mercredi avec les acteurs politiques libériens.

La première session du Conseil d’Association s’est tenue le 27 octobre 2017 à Nouakchott en Mauritanie, dans le cadre de l’Accord d’Association entre la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Mauritanie. C’est le Professeur Robert DUSSEY, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine de la République Togolaise, président en exercice du Conseil des Ministres de la CEDEAO qui a co-présidé la réunion avec Naha Mint HAMDI OULD MOUKNASS, Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme de Mauritanie.

Le président togolais, Faure Gnassingbé a effectué samedi un déplacement à Bamako où se déroule depuis jeudi une conférence sur « la situation sécuritaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest ». En sa qualité de Président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, Faure Gnassingbé a prononcé un discours dans lequel il a déclaré qu’il faut agir beaucoup plus pour venir à bout du terrorisme.

La plateforme des réseaux Social Watch d’Afrique de l’ouest (SWAO) se prononce sur la crise sociopolitique qui secoue le Togo depuis quelques semaines. Le réseau en cours de mise en place demande aux parties prenantes de la crise de chercher des solutions à travers le dialogue.

Le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, également président en exercice de la CEDEAO a ouvert jeudi les travaux du Forum des Premières dames de l’organisation sous régionale. La cérémonie s’est déroulée à Niamey en présence du président nigérien, Issifou Mohammadou.

Les forces démocratiques togolaises ont réagi jeudi suite au communiqué conjoint de la CEDEAO, de l’Union Africaine (UA) et du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel. Dans un communiqué diffusé jeudi, la coalition de l’opposition togolaise a fait part de son étonnement et de son indignation à la lecture du communiqué et dénonce une incohérence de la part de ces organisations.

Après avoir demandé aux protagonistes de la crise togolaise de recourir au dialogue afin de trouver un consensus sur la question des réformes constitutionnelles, la CEDEAO, l'Union Africaine et le Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le  Sahel (UNOWAS) demandent aux autorités togolaises de fixer la date du référendum susceptible de mettre le Togo en conformité avec les normes démocratiques en Afrique de l’Ouest.

Marcel Alain de Souza séjourne depuis le début de la semaine au Togo. Le Président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) menait des consultations au niveau des différents acteurs de la classe politique togolaise. Ces consultations ont pris fin mercredi avec sa rencontre avec le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé.

Le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé a échangé vendredi avec une délégation de Parlementaires de la Cedeao. Conduite par Moustapha Cissé Lo, président dudit Parlement, la délégation a évoqué avec le président en exercice de l’institution sous régionale les voies et moyens pour parvenir à une CEDEAO des peuples.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer