Breaking News

Le conclave de la coalition des 14 partis politiques de l'opposition togolaise est repoussé aux 14 et 15 février.  L'information émane d'Antoine Folly, délégué national de la branche togolaise de l'Union pour la Démocratie Sociale (UDS-Togo), parti membre de la coalition.  M. Folly indique que le report est dû à des soucis logistiques. Pendant ce temps des tractations sont en cours pour connaitre les causes du boycott du CAR à cette rencontre.

Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) boycotte le prochain conclave de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition. Le parti de Me Yawovi Agboyibor manifeste ainsi son mécontentement à l’endroit des premiers responsables du regroupement politique de l’opposition. Même si le CAR n’a pas donné les raisons qui expliquent le boycott du conclave projeté sur le 12 février prochain, on note que plusieurs éléments sous-tendent cette décision.

Après le Parti national panafricain (PNP) c’est le tour du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) de se désolidariser des futures manifestations de la Coalition de l’opposition programmées dans 19 villes. La position du parti confirmerait la déception de Me Yawovi Madji Agboyibo au sortir de la première réunion du comité de suivi de la CEDEAO qui a eu lieu les 10 et 11 septembre derniers à Lomé.

Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) relève des dysfonctionnements  qui mettent à mal  la crédibilité des élections au Togo. S’indignant mercredi de la poursuite des travaux de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI),  le parti politique estime que les divers échecs électoraux que le Togo a connus jusqu’alors ont pour cause des anomalies qui entachent les textes régissant l’organisation des scrutins. Des anomalies qui selon lui doivent être corrigées avant la mise en place de la CENI devant organiser les prochaines législatives.

Après Jean Eklou, président de la jeunesse de l’Alliance nationale du changement (ANC), c’est au tour de Akomabou Kondo de réagir pour condamner les déclarations faites mardi dernier par des jeunes se réclamant des partis membres de la coalition des 14 partis de l’opposition. Regroupés au sein des « Jeunes Conscients de l’opposition », le mouvement avait sévèrement critiqué le PNP de Tikpi Atchadam et demandé à l’opposition de participer au dialogue pour mettre fin à la crise.

Le Comité d'Action pour le Renouveau (CAR)  renouvelle son soutien au Groupe de six, au PNP et au CAP 2015. Le parti du Me Madji Yawovi Agboyibo appelle de nouveau ses militants à participer aux manifestations publiques des 6 et 7 septembre prochains, qui visent essentiellement le retour à la Constitution de 1992.

Le Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) soutient l'initiative de la journée de recueillement de ce vendredi prise par le CAP 2015, le PNP et le Groupe des 6. Le parti politique de Yaowi Madji Agboyibo appelle ses militants à un respect de ce mot d'ordre, et interpelle Faure Gnassingbé à répondre aux préoccupations du peuple.

Tout comme le président du Renouveau et de la Rédemption, Nicolas Lawson, le Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) de Me Yaovi Agboyibor trouve que la tournée d'Awa Nana Daboya n’est pas nécessaire. "Jonglage, improvisation et du sur place", c'est les qualificatifs employés par Togbui Dagban Ayivon, coordonnateur régional Lomé expliquant les préoccupations de son parti sur le sujet. Ils craignent dit-il une répétition de la scène des années 1990 sur la question du multipartisme dans le cadre de la lutte pour l'avènement de la démocratie au Togo.

Les prochaines échéances électorales au Togo sont prévues pour 2018 et nécessitent des préparatifs. Mais à ce jour, la structure chargée d’organiser et de superviser les scrutins n’est pas encore active, surtout dans sa nouvelle version. En effet, aux lendemains de la présidentielle de 2015, le gouvernement a annoncé que la Commission électorale ne sera plus politique mais technique. Les tractations ont commencé depuis quelques jours pour y arriver. Et après l’Alliance nationale pour le Changement (ANC), c’est au tour du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) de réclamer l’ouverture d’un dialogue sur la question.

Me Yaovi Agboyibo partage en partie le contenu du message de la Conférence des Évêques du Togo sorti le 26 avril dernier. Le Président national du Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) a reconnu, à la clôture des festivités des 26 ans de son parti dimanche, que le Togo est effectivement à une croisée des chemins un peu comme l'affirmaient les Prélats.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook