Le Collectif des Associations Contre l'Impunité au Togo (CACIT) a changé ces derniers mois de paradigme dans la défense des droits humains. Depuis le début de l'état d'urgence sanitaire, il fait le monitoring des droits de l'homme et l'accompagnement pour la lutte contre le Covid-19. Les principales activités menées au cours de ce monitoring ont été présentées à la presse mercredi à Lomé.

Le Collectif des associations contre l'impunité au Togo (Cacit) déplore la récurrence des cas de violences exercées par la Force spéciale anti-pandémie Covid-19. Le Collectif estime que malgré la sortie du ministre de la sécurité et de la protection civile, reconnaissant les bavures pendant le couvre-feu des exactions continuent d’être commises sur les populations. Il dénonce une violation des droits humains et demande au parquet de briser le silence.

Une délégation de l’Organisation Internationale de la Francophone séjourne au Togo depuis le début de la semaine. Présente sur la Terre de nos aïeux pour l’observation de la présidentielle du 22 février, la mission a échangé jeudi avec des organisations de la société civile sur le processus électoral. Une quinzaine d’organisations parmi lesquelles le CACIT, Togo Debout, la CNSC-Togo y ont pris part.

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) fait le redresseur de torts des partis politiques en course pour le scrutin présidentiel du 22 février au Togo. L’organisation de la société civile s’est indignée lundi du fait qu’aucun candidat n’a reçu jusqu’à ce jour les fonds devant contribuer au financement de la campagne électorale. Il s’agit là selon le CACIT de la violation des dispositions de l’article 10 de la loi portant financement des partis politiques et des campagnes électorales.

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) a échangé jeudi  avec des jeunes sur la non-violence et la nécessité de préserver un climat de paix avant et après la période électorale. C’était dans le cadre du projet «ArtPart 2020 ». La rencontre a enregistré la participation des dizaines de  jeunes, majoritairement responsables d’ONG qui se sont portés volontiers  à accompagner le processus électoral pour un scrutin apaisé.

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo(CACIT) a primé ce week-end 9 acteurs qui se sont remarqués comme les plus performants dans la promotion des droits humains au cours de l’année 2019. Une université privée de la place a été aussi récompensée dans le cadre du concours national de plaidoirie sur les violences sur les droits de l’enfant. C’était à l’occasion de la 4è édition de la  Nuit des droits de l’homme (Ndh) tenue vendredi à Lomé.

Gerald Staberock clash le Togo sur la question de la torture. Le secrétaire général de l’Organisation mondiale l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) a estimé mercredi à Genève à l’occasion de la  67è session du Comité contre la torture que des efforts restent encore à faire pour l’éradication de la Torture au Togo. Pour M. Staberock, les conditions de détention et la surpopulation carcérale dans le pays s’assimilent à de graves cas de torture.

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité (CACIT) s’engage de nouveau à accompagner l’Etat dans la mise en œuvre de ses recommandations internationales en matière des droits de l’homme. L’organisation a ouvert mercredi à Lomé une rencontre de validation du rapport alternatif à mi-parcours de l’Examen Périodique Universel (EPU). L’événement entend recueillir les contributions pour la finalisation du  rapport de la société civile à soumettre à l’attention du Groupe de travail de l’EPU.

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) était jeudi à la prison civile de Lomé pour la remise d’attestations de fin de formation sur les gestes qui sauvent en secourisme.  Trente (30) prisonniers  ont reçus des diplômes certifiant leur aptitude à secourir leurs codétenus en cas d’urgence ou d’accident grave.

La 3è édition de la Nuit des Droits de l’Homme (NDH) a connu son apothéose samedi à Lomé. Organisée par le Collectif  des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) en partenariat  avec le Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif (Pro-CEMA), la soirée a été une occasion de primer les acteurs engagés dans la promotion des droits humains. Des mandats ont été donnés aux lauréats qui travailleront pour une amélioration de droit à la santé au CHU Sylavanus Olympio.

ADS TG TERMINAL
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer