Breaking News

La ville de Lomé retient actuellement son souffle après un braquage à mains armées qui s’est produit peu avant 13 heures GMT au Grand Marché de la capitale. On signale au moins 2 braqueurs tués mais également de nombreux blessés parmi des passants.

Les conducteurs des engins sans pièces sont dans la tourmente depuis le début de la soirée dans certains quartiers de Lomé. La police nationale mène actuellement une nouvelle opération de rafle. Des dizaines d’agents ont encerclé le quartier Nukafu notamment.

La microfinance Afuwa a été dévalisée mardi par des braqueurs. L'institution située en plein cœur de la ville de Kara a été attaquée par des individus cagoulés alors que les agents venaient d’ouvrir le local. Les malfrats se sont ensuite évaporés dans la nature. Une enquête policière est ouverte.

C’est incroyable mais vrai. Un présumé voleur qui se croyait trop malin est parti dévaliser lundi nuit dans une église catholique à Lomé. Mais ses stratégies n’ont pas été efficaces. Il s’est fait arrêter alors qu’il cherchait à vider les caisses d’argent.

Par les temps qui courent, il ne fait pas bon d’être voleur au Togo ou du moins à Lomé et ses environs. Un voleur l’a appris à ses dépens au petit matin de samedi dans le quartier Tokoin-Wuiti. Arrêté à la suite d’un forfait qu’il vient de connaître, il a été brûlé vif par les habitats.

Quatre braqueurs ont été  abattus ce vendredi matin aux environs de 3h à Zossime dans la préfecture d’Agoe. Selon les informations communiquées par la police togolaise, ils s’apprêtaient à commettre un nouveau forfait.

Les évènements se sont déroulés dans la nuit du 08 au 09 février 2017 à Takpamba (préfecture de l’Oti). En effet, un braquage d’un commerçant qui a occasionné trois (03) décès et la répression de la population du milieu a fait 5 autres décès. Le gouvernement annonce que les investigations sont en cours.

Un homme a été brûlé vif vendredi matin à Kegue-Zogbedji, dans la périphérie de Lomé. Accusé d’appartenir à un gang qui a volé une moto dame au petit matin de vendredi dans le quartier, le malfrat n’a rien à faire face à une population déchaînée et surexcitée.

Les forces de l’ordre et de sécurité togolaises ne font plus de cadeaux aux braqueurs qui multiplient leurs basses besognes ces derniers temps. Dans la nuit du 28 au 29 décembre derniers, deux d’entre eux ont été abattus pendant qu’ils cherchaient à commettre un nouveau forfait. 

Les actes de braquage se poursuivent sur l’étendue du territoire togolais à l’approche des fêtes de fin d’années. Vendredi, un bus de transport en commun qui a quitté Dapaong pour Lomé a été braqué au Carrefour Gando, près de Mango.

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer