Les émissaires de la Banque Mondiale passent au peigne fin les résultats globaux du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO-Togo). Ce Programme bénéficie depuis lundi d’une mission d’appui de l’institution bancaire. Des recommandations sont attendues de la mission pour une fin prometteuse du projet.

La Société financière internationale (SFI) a ouvert jeudi dernier ses bureaux au Togo. Les installations de cette structure de la Banque Mondiale ont été inaugurées jeudi dernier par le Chef de l'État togolais, Faure Gnassingbé en présence de Sergio Pimenta, Vice-président de la SFI. L’institution va aider le Togo à intensifier les investissements.

Le Togo a souscrit en juin 2014 à la directive de l’UEMOA relative aux lois de finances et qui consacre d’importantes innovations pour une meilleure orientation budgétaire. Cette directive recommande une approche programmatique pluriannuelle par l’introduction des outils de la gestion axée sur les résultats (GAR), puis un débat d’orientation budgétaire (DOB) préalablement à l’élaboration du projet de loi de finances. C’est dans cette logique que s'est ouvert jeudi un atelier de formation sur le débat d’orientation budgétaire et le budget programme à l’intention des membres du parlement. L'initiative est appuyée par la Banque mondiale et vise à permettre aux députés de "s’inscrire dans le plan de réformes du Togo et se doter des outils et compétences nécessaires pour la préparation du projet de loi de finances en examinant les choix stratégiques et budgétaires du gouvernement". "C’est un exercice utile, sinon nécessaire pour l’efficacité de l’action des députés’’, souligne Hawa Cissé Wagué, la Représentante Résidente de la Banque mondiale au Togo dans l’interview ci-après.

Le Vice-Président pour l’Afrique et le Moyen Orient de la Société Financière Internationale (SFI) vient d’achever une visite au Togo. Sergio Pimenta et sa délégation ont été reçus mardi par le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé. A l’issue, le responsable de la SFI annonce l’ouverture prochaine d’un bureau à Lomé ainsi que l'accroissement des investissements de l'organisation dans le cadre la mise en oeuvre du PND.

La Banque mondiale va apporter des ajustements à son Cadre de partenariat Pays (CCP) 2017-2020 afin de renforcer son alignement avec le Plan national de développement (PND) du Togo. Elle a entamé lundi à Lomé des consultations nationales avec le gouvernement et le secteur privé. La session permettra de faire une évaluation à mi-parcours du CCP. La rencontre avec le gouvernement togolais a enregistré la participation de plusieurs ministres dont Demba Tignokpa en charge de la coopération et s’est déroulée en présence de Pierre Laporte, le Directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Togo.

Le Projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU) qui a pris la suite du Projet d’urgence pour la réhabilitation des infrastructures et services électriques (PURISE) entrera prochainement dans sa phase d’exécution. La Banque mondiale a approuvé mardi, à travers l’Association internationale de développement (IDA), un financement de 30 millions de dollars soit plus de 16 milliards de francs CFA à cet effet. A terme, le nouveau projet va aider le Togo à relever les défis du développement urbain et à réduire les lacunes dans la prestation des services publics notamment dans les villes de Lomé, Kara, Dapaong.

Hawa Wagué est la nouvelle Représentante résidente de la Banque Mondiale au Togo. La Mauritanienne succède ainsi à  Joëlle Businger-Dehasse dont la mission est arrivée à terme  le 30 juin dernier. Mme  Wagué  s’est fixé trois principaux objectifs à atteindre pour parfaire davantage le bon partenariat entre le Togo et la Banque Mondiale. Elle promet  aussi apporter des solutions idoines aux besoins des populations togolaises.

Les Journées Portes Ouvertes de la représentation togolaise de la Banque Mondiale ont démarré mardi dans les locaux de l’institution à Lomé. Les organisateurs entendent faire découvrir à la population togolaise les projets et réalisations soutenus par la Banque au Togo. C’est le Premier Ministre, Selom Klassou qui a présidé la cérémonie d’ouverture en présence du Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour le Togo, Pierre Laporte, de la Représentante Résidente de la Banque Mondiale au Togo, Joëlle Businger-Dehasse.

Le Togo a bénéficié jeudi de trois financements de la part de la Banque mondiale. Ces financements sont estimés à plus de 100 millions de dollars. Ces prêts et dons sont destinés à la gestion des investissements publics, l’amélioration de l’administration et les politiques fiscales, et aussi améliorer l’environnement institutionnel et la soutenabilité financière du secteur de l’énergie. A la suite de la Banque Mondiale, c’est la Banque Africaine de Développement (BAD) qui a accordé une série de dons pour un montant de 7,47 milliards de Fcfa au titre du Programme d’appui à la promotion de l’agrobusiness (PAGPA).

Le gouvernement togolais est résolument engagé dans les réformes pouvant améliorer le climat des affaires. Il vient d’automatiser la délivrance du permis de construire afin de faciliter les démarches aux citoyens. Le lancement a été fait vendredi à Lomé par Fiatuwo Kwadjo Sessenou, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Cadre de Vie du Togo. C’était en présence de Sandra Johnson, Conseillère à la Présidence togolaise, du Maire de Lomé et du président de l’Ordre national des architectes du Togo.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer