Breaking News

Kako Nubukpo a-t-il une fois reconnu avoir raconté des contre-vérités sur le franc CFA depuis 15 ans ? Il semble que non et l'ancien ministre togolais de la prospective et de l'évaluation des politiques publiques n'a pas apprécié les propos tenus mardi à Lomé par le Directeur national de la BCEAO. Le Prof Kako Nubukpo a annoncé mercredi son intention de poursuivre Kossi Tenou en justice mais réclame également un débat public avec son ex-collègue sur la gestion du Franc CFA.

Les critiques contre le Franc CFA se veulent de plus en plus virulentes et davantage de voix se lèvent pour appeler les pays africains utilisant cette monnaie à s’en débarrasser. Il y a quelques semaines, les anti-CFA africains ont été rejoints par les dirigeants italiens qui accusent la France de se servir de cette monnaie pour maintenir les pays africains dans la servitude. A la suite de l’ambassadeur de France au Togo qui a émis une vive protestation contre une campagne indigne et du président ivoirien, Alassane Ouattara qui dénonçait un faux débat, la BCEAO a rencontré mardi certains médias togolais pour se prononcer sur le sujet. Les autorités de la Banque centrale ont dénoncé une controverse totalement déplacée qui n’a rien à voir avec l’économie.

Le Groupement Interbancaire Monétaire de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (GIM-UEMOA) se dévoile aux médias du Togo. Les responsables de cet organisme international ont tenu mercredi à Lomé une rencontre de sensibilisation de la presse sur leurs activités dans le cadre d’une série de missions de vulgarisation qui ont déjà eu lieu dans 5 pays de la sous-région africaine. La conférence a été animée par Blaise Ahouantchede, directeur général de l’institution qui rassure que le Groupement est prêt pour relever le défi de la monnaie unique de la CEDEAO si cela arrivait. 

Cergi SA, le premier éditeur africain de logiciels de gestion bancaire met ses clients à la pointe des nouvelles réglementations de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Le créateur de Cloud Bank Reporting, a ouvert mercredi à Lomé un séminaire de restitutions des travaux sur les réformes de la CEDEAO. La rencontre est prévue pour trois jours et devra permettre aux participants d’être au goût du jour par rapport aux nouveaux textes qui régissent l’administration bancaire en Afrique depuis le début de l’année 2018. 

Depuis la semaine dernière, l’information fait le tour des médias et des réseaux sociaux. Dans le rapport annuel 2016 de la Zone Franc élaboré par la Banque de France, il est indiqué à la page 231 que le Togo a produit des milliers de barils de pétrole. L’information continue de faire des vagues. Citée comme source des statistiques publiées, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) réagit et met l’information au crédit d’une erreur de reporting de la Banque de France.

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a fait le point de la situation des comptes extérieurs du Togo de l'année 2015 jeudi à Lomé. Le pays a enregistré un déficit courant estimé à 13,1% du PIB.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook