Le Système des  Nations Unies au Togo et celui au Bénin s’inscrivent désormais dans une unicité d’actions. Les deux institutions onusiennes ont entamé lundi à Lomé une retraite conjointe d’une journée pour un meilleur appui aux partenaires gouvernementaux face aux défis transfrontaliers. Les travaux ont été ouverts par le ministre togolais des affaires étrangères, de l'intégration africaine et des togolais de l'extérieurs, Robert Dussey.

Qui pour éteindre cette fois-ci définitivement le feu entre l’ancien président Boni Yayi et son successeur Patrice Talon ? Cette question beaucoup se la posent depuis que les relations d’amitié entre les deux hommes politiques béninois sont redevenues glaciales malgré leur réconciliation en avril 2016 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Et pourtant devant les présidents Faure Gnassingbe du Togo et Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire, MM. Talon et Yayi ont fait le serment d’enterrer la hache de la guerre et d’œuvrer ensemble pour un Bénin voire une sous-région paisibles et sans violences. 

Les éperviers du Togo ont été battus dimanche à Cotonou par les écureuils du Bénin dans le cadre de la 6ème et dernière journée des éliminatoires CAN Egypte 2019. Score final 2 buts contre 1. Conséquence l'équipe du Togo termine dernière du groupe D et est éliminée de la course à la CAN. Une élimination qui repose la question de la gestion de l'effectif des Eperviers par Claude Leroy depuis son arrivée sur le banc du Togo.

Au pouvoir depuis un peu plus de deux ans et alors que le Programme d’action du gouvernement (Pag) peine à décoller,  Patrice Talon a réussi à mobiliser tout le monde contre lui. Activistes, hommes politiques, diplomates, syndicalistes, le président béninois multiplie les couacs. Entre règlements de compte et violations des libertés fondamentales, il répond aux critiques par la répression alors que des législatives approchent à grands pas. Sauf que dans l’ombre d’une opposition évasive, se mijotent quelques surprises.

Alors qu’il boucle la moitié de son mandat, le sulfureux homme d’affaire élu avec plus de 2/3 de l’électorat brutalise les fondamentaux démocratiques et séquestre les derniers relents d’une démocratie béninoise habituellement libertine et réfractaire. Depuis, plus rien ne compte pour Patrice Talon, si ce n’est sa famille, ses acolytes et ses complices d’affaires qui rongent l’économie jusqu’à la moelle. Autopsie d’un président obsédé par son narcissisme excessif et son outrecuident machiavélisme !

Les Eperviers du Togo ont été tenus en échec dimanche au stade municipal de Lomé par les Ecureuils du Bénin dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires CAN Cameroun 2019. La 18ème confrontation, toute compétition confondue  entre les deux pays frontaliers, s'est soldée par un score nul et vierge de 0 but partout.

Il est le dernier à rejoindre mercredi le nid des Eperviers en rassemblement depuis le début de semaine dans le cadre de la  deuxième journée des éliminatoires CAN Cameroun 2019. Emmanuel Sheyi Adébayor attache du prix à la rencontre Togo-Bénin prévue dimanche au stade omnisport de Lomé. Le capitaine des Eperviers a évoqué l’importance du match et la nécessité de venir en aide aux jeunes joueurs pour un résultat probant.

Les Eliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2019 reprennent début Septembre. Les Eperviers du Togo affrontent dans le cadre de cette 2e journée les Ecureuils du Bénin. Battus lors de la première journée par l’Algérie, le Togo se doit de faire un résultat pour se reclasser dans le groupe. Claude Leroy vient d’arrêter une liste de 22 joueurs devant faire le job le 09 septembre prochain à Lomé.

L’activiste panafricain Kemi Seba était attendu à Lomé où il devrait animer mercredi un meeting contre la Françafrique. L’activité est organisée en collaboration avec le Mouvement des Artistes Engagés pour le Togo (MAET) et s’inscrit dans le cadre d’une tournée panafricaine dénommée «Afrique libre ou la mort ». Mais le franco-béninois a été empêché mardi par les forces de sécurité togolaises d’entrer au Togo. Il a été refoulé à Hila-Condji (frontière Togo-Bénin).

L’Agence Panafricaine d’Ingénierie Culturelle (APIC)  et l’Agence DEKart importent en octobre prochain  au Togo la culture béninoise. Les deux agences organisent à Lomé  « Le mois de la culture béninoise à Lomé » du  05 au 28 octobre 2018  sur le thème "Place de la diplomatie culturelle dans les relations bilatérales entre le Bénin et le Togo". L’événement vise essentiellement à  renforcer le  brassage culturel entre le Togo et le Bénin.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer