Breaking News

Du nouveau dans le secteur de l’artisanat au Togo. En vue de promouvoir le génie créateur des artisans nationaux, le ministre en charge du secteur a lancé jeudi à Lomé le Marché International de l’Artisanat au Togo (MIATO). La 1ère  édition de l’événement a lieu du 25 octobre au 03 novembre prochains au Palais des congrès de Lomé. Le Thème retenu est : « Artisanat innovant, facteur de développement économique et social ».

Le  Plan National de Développement (PND)  lancé en mars dernier prévoit également la mise en place des conditions pour la création de 4200 entreprises artisanales d’ici à 2022. De ce fait, le ministère du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse a démarré jeudi à Lomé une série de sessions de renforcement des capacités des élus et employés des chambres de métiers en matière de gouvernance administrative, comptable et financière. L’étape de Lomé a enregistré la participation des partenaires notamment la Chambre de Métiers de Cologne.

Au Togo, l’artisanat contribue pour 18% à la formation du Produit intérieur brut (PIB). Il participe à la réduction du déficit de la balance commerciale à hauteur de 20%. Le secteur est créateur d’emplois et générateur de revenus. Il est un outil de lutte contre la pauvreté et un moteur de relance économique. Près d’un million de personnes exercent dans le secteur et en moyenne 20 000 nouveaux diplômés sont issus de l’apprentissage chaque année. Ce qui motive désormais les autorités togolaises qui comptent en faire un secteur bien organisé capable d’assurer, de manière durable à l’horizon 2030, la prospérité des artisans et relancer ainsi la croissance économique.

L’Association Togolaise des Volontaires au Travail (ASTOVOT) forme depuis lundi à Lomé et ce pour deux jours des patrons d’ateliers d’apprentissage sur la gestion des apprentis et enjeux. Plus d’une vingtaine de patrons venus du secteur artisanal du Togo prennent part à cette formation qui entend mettre désormais fin  aux conflits qui existent souvent entre patrons et apprentis. L’initiative reçoit l’appui  technique du Syndicat Autonome des Contrôleurs et Inspecteurs du Travail du Togo (SYNACIT-Togo).

D’ici la fin de l’année, le ministère du développement à la base de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes va doter les artisans du Togo d’une assurance maladie. Des démarches sont entreprises dans ce sens depuis 2014 auprès de l’Institut national d’assurance maladie du Togo (INAM Togo). Mercredi, une session est ouverte à Lomé en vue de la validation de l’étude de faisabilité pour la mise en place d’un dispositif de protection sociale des artisans. La rencontre vise notamment à analyser les résultats du diagnostic concernant le niveau de vulnérabilité des artisans et des membres de leur famille.

Le Bureau exécutif national de l'Union des Chambres Régionales de Métiers (UCRM) a été investi lundi à Lomé par la Ministre du développement à la base, de l'artisanat, de la jeunesse et de l'emploi des jeunes, Victoire Tomegah-Dogbé. Le nouveau bureau  élu pour un mandat de 4 ans renouvelable une seule fois a promis raffermir l'unicité au sein des artisans du Togo.

Les Chambres régionales de métiers se préparent pour les prochaines élections de ses différents organes. Une séance de formation des membres des commissions électorales chargées de l'organisation du processus de renouvellement de ces organes a été ouverte mardi à Lomé.

La journée de l'artisanat a été officiellement lancée jeudi à la 13è Foire Internationale de Lomé par la ministre en charge du secteur, Victoire Dogbé-Tomégah. Axée sur le thème : "Se protéger et protéger les clients contre les risques, un défi de taille pour l'artisan", elle s'inscrit dans le cadre du Salon National de l'Artisanat (SANA) qui est à sa huitième édition. 

TGCEL Vogan Anfoin
  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer