Le 29ème anniversaire de la réunification de l’Allemagne a été célébré jeudi. A l’occasion, l’ambassadeur allemand au Togo, Matthias Veltin a donné une réception à Lomé. Le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur, Robert Dussey prenait part à cette cérémonie.

A peine arrivé au Togo, le nouvel ambassadeur de l’Allemagne est déjà à l’œuvre. Matthias Veltin a signé mercredi avec le ministre togolais de l’économie et des finances un protocole d’accord portant sur un montant de 8,5 millions d’Euros, soit plus de 5 milliards de FCFA. Le financement octroyé à travers la Banque Allemande de Développement (kfW) s’inscrit dans le cadre de la 3e phase du Programme d’appui à la décentralisation au Togo.

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey a donné lundi un dîner officiel en l’honneur de Christoph Sander, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, en fin de mission. En poste depuis le 12 août 2015, le diplomate allemand a contribué à redynamiser la coopération entre son pays et le Togo. Le Chef de la diplomatie togolaise a rendu hommage à un « ami du Togo » qui a fait preuve de responsabilité durant sa mission.

Ils ne comptent plus rester en marge des prises de décisions dans leurs pays d’accueil. Plusieurs citoyens originaires d’Afrique ont décidé de se porter candidats aux prochaines élections européennes. Parmi eux, le germano-togolais, Clément Klutse qui est candidat aux élections communales à Hambourg. Ce togolais d’origine est également en course pour les élections européennes. Il compte lutter contre le racisme et toute autre forme de stigmatisation des africains par les nationalistes européens s’il est élu.

Les négociations intergouvernementales germano-togolaises se sont terminées mercredi à Lomé sur une bonne note. De nouveaux engagements ont été enregistrés dans le cadre de la mise en œuvre du PND et s’élèvent à 66,5 millions d’euros de don. Ce qui porte ainsi à plus de 264,5 millions d’Euros (173,6 milliards de FCFA), les contributions non-remboursables de l’Allemagne au Togo.

L’ambassadeur de l’Allemagne au Togo a réclamé mardi au gouvernement togolais la réalisation des réformes constitutionnelles et la libération des détenus. Dans une adresse qu’il a prononcée à l’ouverture des négociations intergouvernementales germano-togolaises, Christoph Sander a estimé que la décrispation du climat sociopolitique passe par là. Le diplomate a également exhorté les autorités à ne pas abuser de la « loi Bodjona » pour empêcher les manifestations et meetings politiques dans le pays.

Les négociations biannuelles  intergouvernementales germano-togolaises se sont ouvertes mardi à Lomé. Ouvertes par la ministre togolaise de la planification du développement et de la coopération, les discussions vont permettre de faire le tour des projets et programmes exécutés au Togo grâce aux financements allemands. A l’occasion, Demba Ayawovi Tignokpa a souhaité que lesdites négociations ouvrent de nouvelles perspectives en ce qui concerne la mise en œuvre du PND.

Le Chef de l’Etat togolais est arrivé lundi à Berlin en Allemagne, où il participera au sommet du G20 sur l’investissement qui se tient du 29 octobre au 1er novembre 2018. Faure Gnassingbé, l’un des invités de la chancelière Angela Merkel, a été accueilli à son arrivée par certains togolais vivants en Allemagne, essentiellement des partisans du pouvoir munis de drapelets à l’effigie du parti UNIR.

Le gouvernement togolais a bénéficié d’un important financement de l’Agence française de développement (AFD), de l’Union européenne et de la Coopération allemande. Plusieurs conventions ont été signées dans ce sens mardi à Lomé avec le ministère des finances. Ces financements permettront de développer dans les secteurs de l’énergie, du développement local et de l’amélioration des conditions de vie des populations par la réhabilitation de pistes rurales.

La Délégation de l'Union européenne, de la Coordination du Système des Nations Unies et des Ambassades de la République Fédérale d’Allemagne, de France et des Etats-Unis d’Amérique au Togo ont opéré vendredi une nouvelle sortie sur la crise politique que traverse le Togo. Dans une nouvelle déclaration, le Groupe des 5 condamne les violences et réitère son appel au dialogue.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer