Une convention de financement des chaînes de valeur agricoles a été signée mardi entre le gouvernement togolais et le Fonds Khalifa pour le développement de l’entreprise installé aux Emirats Arabes Unis. Au total 10 milliards de Fcfa seront décaissés sur une durée de 5 ans pour financier 3900 entreprises agricoles. Ce financement se fera à travers le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risque, société anonyme (MIFA SA).

Le Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA) fondé sur le partage de risque apporte du réconfort aux acteurs du monde agricole togolais. L’initiative lancée le 26 juin 2018 vise à porter l’apport des banques au financement de l’agriculture et des chaînes de valeur à 5% au bout de 5 ans contre 0.3% actuellement. Le but visé est de générer des emplois décents et massifs pour les jeunes et les femmes et offrir des opportunités d’affaires aux PME/PMI. Après quelques mois de phase pilote, certains acteurs se félicitent de l’apport du mécanisme et adressent des doléances au gouvernement pour la nouvelle phase.

La transhumance au Togo des éleveurs bouviers venus des pays de l’hinterland est à l'origine de heurts, de pertes en vies humaines et autres conséquences depuis quelques années. La cohabitation entre les populations togolaises et les bouviers semble impossible, pour le fait que ces derniers se comportent comme en territoire conquis. Depuis 2014, on enregistre des décès de plusieurs personnes. Une nouvelle campagne de transhumance vient de démarrer, avec de nombreux risques en perspectives. Le nouveau ministre de l'agriculture, Noël Bataka réussira-t-il à apaiser les tensions ?

Le Forum de haut niveau sur le développement des zones de transformation agro-industrielle à travers les partenariats public-privé qui s’est tenu la semaine dernière à Lomé a été un succès. La rencontre qui a réuni des représentants d’institutions financières, des personnes ressources en matière de PPP et des partenaires techniques et financiers, a permis d’élaborer plusieurs recommandations. Le Centre Autonome d’études et de renforcement de capacités pour le développement au Togo (CADERDT) s’engage à aider le gouvernement togolais dans la mise en œuvre des résolutions.

Le Centre autonome d’étude et de renforcement des capacités pour le développent du Togo (CADERDT) a ouvert jeudi à Lomé, un forum de haut niveau sur le développement des zones de transformation agro-industrielle à travers les partenariats public-privé (PPP). La rencontre est ouverte par Essohanam Edzeou, le Directeur de cabinet du ministère de la planification du développement. Il sera question de réfléchir à un cadre juridique nécessaire pour un meilleur PPP dans le cadre de la transformation agro industrielle.

Le Togo dispose désormais d’un Système National des Statistiques Agricoles (SNSA). Le Système répond aux exigences du Plan National de Développement (PND) et du Plan d’Action pour l’Afrique (PAA) qui recommande l’évaluation des capacités et des besoins en matière statistique au niveau des pays en vue de recueillir les informations nécessaires à cette fin. Le SNSA, initié  par le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche fait objet de restitution au cours d’une rencontre ouverte jeudi à Lomé.

Victor Gagba signe son come-back au Togo après plus de 26 ans passés en Israël. Le premier responsable de l’association « Lion Global Trade » revient au bercail pour mettre ses expériences acquises en Israël dans le domaine agricole au service du développement du Togo. A cet effet, il  a échangé jeudi à Lomé sur les opportunités et l’expertise israélienne en matière agricole avec les professionnels des médias.

Les Acquéreurs de la plaine de Djagblé notent déjà une légère amélioration de leur situation quelques jours seulement après voir crié le haro sur la réalisation du projet de riziculture dans la localité. Eux qui se sont plaints le 11 juin dernier de l’expropriation et de la spoliation de leurs terres, commencent par pousser un ouf grâce aux propositions à eux faites par le directeur du projet. Le bureau national de ces acquéreurs a fait un point à la presse dimanche.

Le bureau d’implantation de la phase pilote du Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (MIFA) connu autrefois sous le nom de « TIRSAL » a  présenté mercredi à la presse les avantages dudit programme. Aristide Agbossoumonde et son équipe ont également profité de l’occasion pour annoncer le lancement officiel du MIFA par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbe la semaine prochaine.

Le Togo s’est doté d'un mécanisme innovant et incitatif de financement du secteur agricole. Le mécanisme dénommé TIRSAL (Togo Incentive-Based Risk Sharing System for Agricultural Leading) a été lancé le 25 avril dernier par le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé. En vue de permettre aux différents acteurs de la chaîne agricole de maîtriser le fonctionnement du TIRSAL, une session de formation de trois jours a été ouverte mardi à Lomé par le ministre togolais en charge de l’agriculture, Col. Ouro-Koura Agadazi. La formation est animée par un groupe d’experts venus du Nigéria.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer