Depuis quelques temps, Lomé et plusieurs villes de l’intérieur du Togo sont inondées par des tricycles motorisés qui servent au transport en commun et au transport de marchandises. Des engins qui représentent un danger dans la circulation et sont à l’origine de plusieurs accidents. Ils sont également un danger pour leurs conducteurs. Un jeune vient de perdre sa vie après le renversement de son engin.

La triste série des accidents de la route au Togo se poursuit. Entre dimanche et lundi, 2 accidents ont été enregistrés. Au bilan, on déplore au total 11 morts dont 2 bébés et 3 personnes calcinées ainsi que 5 blessés. Des contrôles routiers sont annoncés pour les prochaines jours sur toute l'étendue du territoire.

Le Général Damehame Yark attache du prix à sa décision relative à l’obligation de permis de conduire de type A pour tous les motocyclistes. Réagissant aux réactions d’après annonce de la décision, le ministre de la sécurité et de la protection civile indique que le gouvernement sera sans complaisance avec les contrevenants. Il annonce de lourdes sanctions contre les motocyclistes qui seront arrêtés pour défaut de permis de conduire à partir du 20 septembre prochain.

Sur la route nationale n°34 qui va de Lomé à Vogan, les scènes se suivent et se ressemblent avec leur lot de dégâts humains et matériels. Cette route continue d’enregistrer des accidents. Jeudi, c’est une scène horrible qui s’y est encore produite avec un mort enregistré sur place.

Le ministre togolais en charge de la sécurité et de la protection civile a fait vendredi le point des accidents de circulation enregistrés sur le 1er semestre de l’année en cours. Le bilan, toujours macabre, pousse le Général Damehame Yark à prendre une mesure forte concernant les motocyclistes.

La route nationale n°34, Lomé-Vogan a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Mais depuis quelques semaines, c’est sa portion qui traverse la ville de Lomé et dénommée Boulevard Jean-Paul qui retient les attentions. En effet, les accidents se suivent et se ressemblent sur cette voie, avec leurs lots de victimes. Du dimanche à jeudi, le bilan est sans appel et plusieurs voix se lèvent pour inviter les autorités à agir.

L’Association Présence Citoyenne (APC)  est résolument engagée à faire réduire  le taux d’accidents de circulation au Togo. Née au lendemain de la publication de l’effroyable bilan sur la situation sécuritaire au Togo en 2018, l’association a poursuivi jeudi à Lomé la sensibilisation à l’intention des conducteurs de taxi-motos. La rencontre a été couplée d’un geste de générosité à travers lequel APC avec l’appui du  Groupe HeidelbergCement Togo  a offert une cinquantaine de casques au  Collectif des organisations syndicales de taxi-motos.

La recrudescence des accidents de circulation et de travail ces dernières années au Togo préoccupent vivement Présence Citoyenne. Vendredi, l’association s’est rendue vendredi à Tabligbo  pour  une sensibilisation sur la  sécurité routière.  L’événement placé sous le thème : « Agissons pour des trajets plus sûrs » a enregistré la présence du Directeur régional du Groupe HeidelbergCement Togo, Eric Goulignac ainsi que celle de Nanamolla Ouro-Bangna, représentante de la ministre des Infrastructures et des transports.

Ce sera peut-être le moyen pour dissuader les usagers qui prennent du plaisir à violer le code de la route. Aux lendemains du bilan sécuritaire macabre de l'année 2018 notamment en ce qui concerne les accidents de la route, des voix se lèvent pour appeler les autorités à la fermeté. L’association Action pour les victimes de la route au Togo (AVR-Togo) réclame des sanctions contre les violateurs du code de la route.

Le  ministre de la sécurité et de la protection civile et son collègue des infrastructures et du transport ont publié  le bilan de 2018  sur la situation sécuritaire au Togo. Un bilan très lourd et préoccupant, nettement en hausse comparativement aux chiffres enregistrés ces cinq (5) dernières années. Fait notable, le pays connait ces 12 derniers mois un nouveau cas de criminalité. Il s’agit des cas d’enlèvement dont des Peuhls ont été victimes.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer