Breaking News

Frédéric Abass Kaboua réagit de nouveau sur la situation sociopolitique en cours au Togo. Le président du Mouvement des républicains centristes (MRC) a tenu en fin de semaine dernière une conférence de presse à Lomé. A l’occasion, il annonce qu’il se prépare avec son parti à descendre sur le terrain pour devenir le seul interlocuteur valable devant le pouvoir. Il accuse la coalition de l’opposition d’être inconséquente dans sa démarche et annonce que le dialogue en cours n'engage pas son parti.

Abass Frédéric Kaboua  s’insurge contre l’idée que fait la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, plus particulièrement, le  Chef de file de l’opposition des  acteurs devant participer  au prochain  dialogue annoncé par le gouvernement. Le Président du Mouvement des Républicains Centristes (MRC) s’est prononcé mercredi sur le sujet au cours d’une conférence de presse tenue à Lomé sous haute surveillance policière. Pour lui,  seuls le MRC et l’Obuts sont de vrais partis d’opposition au Togo.

Abass Kaboua ne lâche pas ses pairs de l’opposition en cette période de crise. Celui qui a été pris à  parti la semaine dernière par les conducteurs de taximoto à sa sortie d’une émission radio de la place  revient à nouveau tirer à boulets rouges sur les 14 partis de l’opposition. Il leur  demande de quitter « le radicalisme aveugle » et de manifester dans un sursaut patriotique leur amour pour le Togo. M. Kaboua appelle également le Président gambien à destituer Ousainou Darboe de son poste du ministre des affaires étrangères.

Abass Kaboua a rencontré la presse mercredi à Lomé. Il s'est prononcé à nouveau sur la crise sociopolitique qui prévaut actuellement au Togo. Le président du Mouvement des Républicains Centristes (MRC) trouve que le pays est en train de tomber dans une haine ethnique. La sortie de crise selon lui pourrait être une relecture du texte gouvernemental portant sur le projet de loi relatif aux réformes constitutionnelles.

Le président du Mouvement des républicains centristes (MRC), Abass Kaboua se prononce sur la crise que traverse Togo et questionne la stratégie de l’opposition qui, à selon lui, tergiverse dans les revendications. Il estime que l’opposition ferait mieux de se concentrer sur la réclamation des réformes que d’amener le peuple à l’abattoir en demandant la démission de Faure Gnassingbé.

Abass Kaboua, le patron du Mouvement des républicains centristes  (MRC) a de nouveau réagi lundi sur la question de Chef de l’opposition suite à une interview accordée par Me Zeus Ajavon à un journal de la place.  Pour M. Kaboua qui dit ne pas être contre le fait que Jean-Pierre Fabre soit chef de file de l'opposition, la décision devrait être prise par les partis membres du CST qui sont allés aux élections dans un regroupement.

Le Président national du parti politique Mouvement des Républicains Centristes (MRC) ne voit pas le rôle que jouent les vingt-sept (27) députés de l’opposition togolaise à l’assemblée nationale. Frédéric Abass Kaboua devant la presse mercredi, comme il sait si bien le faire a de nouveau tiré à boulets rouges sur ses paires, qui, selon lui ne font que tirer parti des ressources de l’Etat.

La célébration du 56eme anniversaire de l'indépendance du Togo n'est pas passée inaperçue au sein du parti politique le Mouvement des Républicains Centristes (MRC). Abass Kaboua et ses militants, faute de n’avoir pas été associés par le gouvernement aux cérémonies officielles de cette journée, se sont contentés d'un gala de football.

  1. Populaires
  2. Tendance

Facebook

Fermer