"Les ACP face au COVID-19: Impacts et conduites à tenir dans la marche vers le post-Cotonou". C'est le titre d'une tribune publiée lundi par le ministre togolais des affaires étrangères, de l'intégration africaine et des togolais de l'extérieur. Prof Robert Dussey, également Négociateur en chef des pays de l'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, évoque les conduites à tenir pour parvenir au nouvel accord. Le Chef de la diplomatie togolaise estime que les pourparlers "doivent clairement intégrer des clauses relatives aux pandémies et leurs conséquences socioéconomiques". "L’humain, le social et la santé doivent être au cœur du post-Cotonou", a-t-il affirmé dans sa tribune précisant que l'accord ne peut pas ignorer le coronavirus. Lire l'intégralité de la Tribune ci-après.

L’Union Européenne poursuit avec les pays Afrique, Caraïbes, Pacifique (ACP) les négociations sur un accord post-Cotonou. Une nouvelle séance s’est tenue vendredi à Bruxelles. A l’issue, il a été décidé une prorogation de l’Accord de Cotonou jusqu’en décembre 2020.

Le ministre togolais des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur se prononce sur les temps forts de l’action diplomatique du Togo en 2019. Prof Robert Dussey estime que l’espoir d’un Togo meilleur est un combat dans lequel l’autosatisfaction ne saurait être de mise. Tout en excluant toute suffisance et minimalisme, le Chef de la diplomatie togolais salue le dévouement du personnel de son département ayant permis l’atteinte des objectifs fixés en début d’année. Robert Dussey revient sur la mise en place du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE), un cadre d’échanges et de travail entre le gouvernement et les Togolais de l’extérieur sur plusieurs questions. En ce qui concerne les négociations ACP-UE, le négociateur en chef pour les ACP assure que les discussions avancent normalement et pourront être conclues fin mars prochaine en vue de la signature du nouvel Accord ACP-UE prévue à Apia (Samoa). Dans l’interview ci-après, Robert Dussey déclare, en somme, que la diplomatie togolaise a été à tous les rendez-vous nationaux et internationaux en 2019.

Le ministre togolais des affaires étrangères s’est entretenu mardi avec la nouvelle Commissaire européenne pour les Partenariats internationaux. Prof Robert Dussey et Jutta Urpilainen ont évoqué la suite des négociations devant aboutir à un nouvel accord entre les ACP et l’Union Européenne.

Lentement mais surement, le futur accord entre l’Union Européenne et les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique se précise. Le commissaire de l’Union Européenne, Neven Mimica et le ministre togolais, Robert Dussey ont précisé samedi à New-York le cadre économique des futures relations ACP-UE après 2020.

Les pays du Groupe ACP et l’Union européenne ont entamé vendredi un nouveau round des discussions devant aboutir à un nouvel accord de coopération au plus tard en 2020. Les travaux ont lieu à Mbabane, capitale d’Eswatani (ex-Swaziland) et sont co-présidés par Robert Dussey, le négociateur en chef pour les pays et ACP et Neven Mimica, Commissaire au Développement et négociateur pour l’Union Européenne. Les discussions de Mbabane sont consacrées au partenariat régional entre l’Afrique et de l’UE.

Après Apia (Samoa) et N’Djamena (Tchad), l’Union européenne et le groupe des pays ACP poursuivent cette semaine les négociations à Kingston en Jamaïque. Ces négociations doivent déboucher sur un accord post-Cotonou d’ici 2020. Malgré les progrès, les deux parties souhaitent accélérer les discussions afin de permettre la conclusion de l’essentiel des négociations d'ici l'été 2019.

N’Djaména a été cette semaine le lieu de convergence des pays ACP-UE. Mercredi, la capitale tchadienne a accueilli une réunion des pays Afrique Caraïbes Pacifique (ACP). Jeudi, la réunion a été élargie à l’Union Européenne. Elle a été présidée par Robert Dussey, négociateur en chef pour le compte des ACP et Neven Mimica, le Commissaire européen au Développement. A l’issue des 2 rencontres il est relevé que des progrès considérables ont été accomplis dans les négociations

La mission de collecte d’informations sur la situation sociopolitique au Togo de l'Assemblée parlementaire ACP-UE s’achève mardi. Cette mission a permis à la délégation de rencontrer le gouvernement togolais, le chef de l’Etat, l’opposition parlementaire, la majorité parlementaire et les partis d’opposition extraparlementaire. Les organisations de la société civile dont le Front citoyen Togo Debout ont été également rencontrées. Et lors de cette rencontre, elles ont critiqué la position de Louis Michel qui a dû présenter ses excuses « pour le désagrément qu’a pu causer sa déclaration » faite à l'issue de l'audience avec Faure Gnassingbé.

Le ministre togolais des affaires étrangères a bouclé  mercredi son séjour à Apia, la capitale du Samoa. Robert Dussey a pris part les 25 et 26 février aux consultations politiques UE-Pacifique sur les protocoles régionaux co-organisées par la Commission Européenne et le Gouvernement samoan. A l’occasion, le Chef de la diplomatie togolaise a eu des rencontres avec plusieurs personnalités du pacifique.

ADS Covid
  1. Populaires
  2. Tendance
Fermer