1

Golfe 1: les zones à risque et la cible des malfaiteurs identifiées

La municipalité de Bè réagit à l’insécurité grandissante qui sévit dans  le Golfe 1 ces jours-ci. La commune a organisé vendredi à Lomé une réunion d’échange et de concertation  avec les forces de l’ordre et de sécurité sur le sujet. La rencontre a permis de convenir aux voies et moyens devant  éradiquer les actes de violence et de criminalité dans la commune de Golfe1.

{loadmoduleid 212}

Le constat saute aux yeux. Ces derniers moments, il y a un regain d’actes de violence et de criminalité commis sur les citoyens notamment dans le Golfe 1.

Dans la commune du maire Koami Gomado, les femmes commerçantes sont devenues la cible des malfaiteurs. Elles sont victimes d’agression et spoliées de leurs bien et argent.

Le dernier fait en date qui défait la chronique est le corps d’une femme décapitée puis retrouvé dans le lac 4. A côté on déplore la mort d’un homme retrouvé avec des traces de blessures aux couteaux.  .

« Nous constatons qu’il y a de l’insécurité qui revient dans notre zone. Ce qui est la cause, cela ne nous intéresse pas mais on sait que le développement ne peut pas se faire dans le désordre et dans la violence. Nous allons tout faire pour mobiliser tous les acteurs pour trouver une solution à ce problème » a reconnu M. Gomado à l’ouverture des discussions.

{loadmoduleid 214}

Ces discussions, d’une demi-journée ont  été « fructueuses ». A l’arrivée, les participants ont pu identifier les zones à risques où les actes de criminalité sont souvent posés conformément à l’esprit de la rencontre.

« Il s’agit d’identifier les zones d’insécurité sur le territoire de notre commune et savoir également ceux qui sont derrière ce jeu dangereux et voir dans quelle mesure on peut collectivement arrêter ce phénomène malheureux », a situé le maire de Golfe 1 en début de rencontre.

L’assise a aussi permis d’identifier les catégories de cibles potentielles qui sont souvent victimes, et explorer les pistes des auteurs probables de ces crimes.

Les résultats issus de cette rencontre sont remis au ministère de la sécurité et de la protection civile. De même, un comité de suivi des conclusions de l’assise a été mis sur pied.

Il est composé de deux représentants de la mairie, un représentant du ministère en charge de la sécurité et un du ministère de l’administration territoriale, des responsables des différents corps des forces de l’ordre et de sécurité installés dans la commune du Golfe 1, un représentant de la chefferie traditionnelle et un représentant des acteurs de développement.

{loadmoduleid 220}