1

Forum Afrique 2021 du CIAN: Sandra Johnson séduit les investisseurs

Le Forum Afrique 2021 du CIAN, Conseil des investisseurs français en Afrique s’est déroulé jeudi par visioconférence. L’évènement a connu la participation d’éminentes personnalités politiques et du monde des affaires. Il est organisé dans un contexte de crise sanitaire et de résilience. La Ministre, Secrétaire générale de la Présidence de la République a participé à l’évènement au nom du Togo.  Mme Sandra Ablamba Johnson a communiqué sur la gestion de la pandémie au Togo et sur les importantes réformes opérées.

{loadmoduleid 212}

La Secrétaire générale de la Présidence togolaise a souligné à l’entame de son intervention que le Togo a pris des mesures urgentes sous le leadership du Président togolais, Faure Gnassingbé pour une gestion efficace de la riposte. Sandra Johnson a évoqué la prise en charge des malades et l’accompagnement des personnes affectées.

« La crise sanitaire a été inédite, cependant nous l’avons su gérer efficacement en mettant dès les premières heures un comité de crise présidé par le Chef de l’Etat lui-même », a-t-elle indiqué.

Mme Johnson a souligné que sur le plan économique, le pays a été résilient. Le taux de croissance de 5,3% bien que non atteint est resté positif malgré la crise, selon elle.

« C’est la preuve de la qualité des réformes audacieuses engagées en vue d’améliorer l’environnement des affaires. Nous projetons pour cette année 2021, un taux de croissance qui s’établirait autour de 4,7% », a-t-elle ajouté.

Embrayant sur le plan social, la collaboratrice de Faure Gnassingbé a indiqué le gouvernement a su prendre des mesures idoines pour amortir l’impact négatif de la pandémie et pour accompagner les couches sociales vulnérables. C’est à travers la mise en place d’un Fonds de solidarité nationale estimé à 400 milliards de FCFA soit 10% du PIB. Ce fonds a été consacré essentiellement au volet social et au soutien des entreprises affectées par la crise.

Elle n’a pas manqué d’évoquer la plateforme numérique « Novissi », une innovation socio-économique du gouvernement ayant permis de venir en aide aux citoyens privés de leurs activités du fait du confinement.

{loadmoduleid 214}

Cette période caractérise, selon Mme Sandra Johnson, « l’expérience togolaise ». Celle d’un « pays entrepreneur agile et innovant ».

Sandra Johnson a également noté que le secteur privé, partenaire stratégique du gouvernement, a répondu promptement à l’appel des autorités. Elle a exprimé, à cet effet, sa gratitude aux opérateurs économiques dont ceux de la France pour leur disponibilité et leur soutien en cette période difficile.

La digitalisation des structures publiques et privées a également été abordée. A ce sujet, la Secrétaire générale de la Présidence a insisté sur le processus de digitalisation en cours au Togo, avec plusieurs réformes juridiques et règlementaires qui visent à faire du Togo un hub d’innovation digitale.

Le Togo a entrepris la digitalisation de tous les services publics, la création d’un Registre social unique (RSU) et l’identification biométrique. Des réformes ayant permis de dématérialiser les formalités administratives portuaires et la procédure de création des entreprises et la mise en place de guichet unique foncier. A cela s’ajoute la création du Centre d’alerte et de réaction aux attaques informatiques (CERT).

{loadmoduleid 220}