1

Faure Gnassingbe à Tohoun: « Exprimez votre fidélité dans les urnes »

Faure Gnassingbe était mardi à Tohoun (Moyen-mono) dans le cadre de la campagne électorale du scrutin présidentiel du 22 février. Chez le peuple Adja, le candidat de l’Union pour la République (UNIR,  au pouvoir) a réitéré son engagement de poursuivre des réformes dans plusieurs domaines. Le président candidat demande à ses partisans de voter massivement pour lui assurer une victoire nette.

La mobilisation a été importante à Tohoun. Des populations mobilisées par les cadres du milieu dont Victor Sossou étaient venues nombreuses exprimer leur soutien au Chef de l’Etat. De quoi impressionner le candidat.

« Généralement, les femmes sont beaucoup plus fidèles que les hommes. Si elles sont là,  je pense qu’elles vont l’exprimer dans les urnes », a lancé le Chef de l’État d’entrée de jeu.

Pour Faure Gnassingbe, « le nouveau mandat » sera une occasion « de consolider les acquis ». Il se réjouit du bilan des 15 ans passés à la magistrature suprême et promet poursuivre dans la même lancée.

« Nous avons des étrangers qui viennent investir dans notre pays, parce que nous avons la paix, parce que nous avons la sécurité, parce qu’ils ont confiance dans notre pays et aussi parce que nous avons fait des réformes. C’est ce que nous allons poursuivre », a-t-il déclaré.

M. Gnassingbe est conscient qu’il y a une inadéquation entre les curricula de formation et les emplois disponibles sur le marché. Il fait le vœu de s’attaquer à ce problème lors des 5 prochaines années. Offrir une éducation de qualité au niveau du primaire et du secondaire qui puisse répondre aux aspirations du marché de l’emploi.

{loadmoduleid 210}

De même, il rassure sur l’accès à l’eau potable, à l’énergie, à  l’éducation, à la santé, à l’internet et aux pistes rurales pour tous.

« Nous avons commencé cette année avec une assurance maladie. Les artisans et d’autres couches sociales en bénéficient déjà. Nous allons l’étendre à tout le monde pour qu’elle devienne universelle », a ajouté le leader du parti au pouvoir.

Par ailleurs, les filles et fils du Moyen-Mono ont rassuré le Chef de l’État sur sa victoire le 22 février prochain.

« L’élection est jouée ici au Moyen-Mono depuis 2018. Ici il n’y a pas match… Vous avez gagné chez nous depuis le financement de la route Notsè-Tohoun », ont-ils lancé au président candidat.

{loadmoduleid 212}