1

FAO et MIFA comptent affiner les chaînes de valeur de 4 filières

La mise en œuvre du  projet d’appui au mécanisme incitatif de financement agricole (ProMIFA) se poursuit. Une concertation de 2 jours s’est tenue à Lomé à l’intention des acteurs impliqués dans le  développement des filières riz, maïs, tomates et volailles. L’initiative est soutenue par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui entend aider le Togo à  réduire la faim et la malnutrition.

La concertation initiée faite suite à une étude de profilage des chaines de valeurs des 4 filières. Une étude réalisée par le FAO à travers l’élaboration des plans de développement.

Durant les 2 jours, il a été question de présenter les 4 plans nouvellement conçus aux principaux acteurs de ces filières, recueillir des contributions en vue de l’amélioration desdits  documents dans l’optique d’affiner davantage les chaines de valeur par filière.

« L’élaboration de développement des filières appelle à une analyse approfondie des chaînes de valeurs dans une approche largement participative de l’ensemble des acteurs de la filière », a expliqué Diwa Oyétoundé, Chargé de programmes FAO-Togo.

Les documents de cette concertation consisteront pour le MIFA et le gouvernement, le guide de  construction des chaines de  valeurs au sein des filières riz, mais, tomate et volaille pour les prochaines années et ouvriront les portes à la mise en place d’instruments et de facilités adaptées à chaque filière, selon Aristide Agbossoumonde, Directeur Général du MIFA. Notons que la mise en œuvre du ProMIFA a nécessité un appui technique des différents partenaires. C’est dans ce cadre que le gouvernement togolais a sollicité le soutien de la FAO au regard de ses avantages comparatifs, pour apporter une assistance technique au ProMIFA en vue d’accompagner le MIFA SA.