1

Engagement citoyen de 558 nouveaux volontaires pour le développement du Togo

Le programme de Volontariat d’Engagement Citoyen (VEC) est en train de gagner le territoire national. Initié en 2015 par le gouvernement togolais et piloté par l’Agence Nationale du Volontariat du Togo (ANVT), le programme vient de mobiliser 558 nouveaux volontaires pour le compte de la 4e vague. Les nouveaux volontaires ont prêté serment mercredi à Lomé en présence de Victoire Tomegah-Dogbe, ministre du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes. En dehors de la mission qui est leur dévolue, il leur a été demandé d’être des artisans de paix. 

Au cours de la cérémonie de prestation de serment, les 558 VEC dont 30 volontaires séniors ont juré d’accomplir leur mission avec dévotion, engagement et professionnalisme pour le bien-être de leurs communautés.

Ces Volontaires se sont engagés pour 4 mois et seront déployés dans les quartiers de Lomé pour des actions de développement des communautés de base.

Mis à part les formations pré-déploiement reçues, ils suivront tout au long de leur mission des formations sur les modules spécifiques notamment, les activités génératrices de revenus, l’entrepreneuriat et les compétences. Ils auront la possibilité de se constituer en associations de crédit et d’épargne afin de s’octroyer des facilités de crédits pour démarrer des activités de revenus.

Avec cette nouvelle vague, ce sont désormais 17 villes qui sont touchées pour un total de 8127 VEC. Le directeur de l’ANVT annonce l’extension du programme très bientôt à d’autres villes comme Aného, Tabligbo, Badou, Blitta, Bafilo, Gando et Guérin-Kouka  et se réjouit du chiffre enregistré. 

{loadmoduleid 210}

Selon Omar Agbangba, le VEC s’est imposé de nos jours comme un excellent moyen de salubrité pour les jeunes de 18 à 35 ans de s’engager dans des activités de salubrité et d’assainissement publics afin de créer et restaurer un cadre de bien-être solidaire et propice au développement harmonieux.

Mme Tomegah-Dogbe justifie la mise en place du VEC par la volonté du gouvernement de toucher tous les Togolais afin de leur permettre de participer aux solutions du développement du pays et promet d’en faire davantage.

« Nous allons étendre bientôt le programme aux villes précitées. C’est une obligation pour nous puisque nous sommes dans un mandat social », a déclaré le ministre en charge du développement à la base qui a profité de l’occasion pour remettre des kits d’installation à 226 VEC de la vague 3 en fin de mission.

165 kits de couture, 41 kits de coiffure, 12 kits de menuiserie aluminium et 8 kits broderie ont été mis à la disposition des volontaires identifiées comme ayant appris un métier mais qui éprouvent des difficultés à s’installer.