Ad Top Header

Le retour du " Bélier Noir", à tête du parti politique Comité d'Action pour le Renouveau (CAR) alimente les débats depuis le week-end dernier au Togo. L'opinion y trouve un refus de s'inscrire dans un renouvellement générationnel mais plusieurs leaders politiques disent respecter, le choix des militants de cette formation politique.

Six partis politiques de l'opposition togolaise décident à nouveau de faire route ensemble. Ils disent  former une union informelle et  inclusive pour travailler sur les réformes et la décentralisation. L'information a été révélée à la presse lundi à Lomé.

Jean-Pierre Fabre pourra enfin profiter de son statut de Chef de file de l'opposition, statut dont il se prévaut depuis les élections législatives de 2013. Le décret relatif aux modalités d’application du statut de l’opposition a été pris lundi en Conseil des Ministres.

Jean-Pierre Fabre, Chef de file de l’opposition le dit à qui veut l'entendre, il ne composera plus avec tout le monde au niveau de l'opposition. Réagissant devant des militants de son parti, le président l'Alliance nationale pour le Changement ne pense plus se mettre avec des gens avec qui il ne pourra pas s'unir.  

Le Président national du parti politique Mouvement des Républicains Centristes (MRC) ne voit pas le rôle que jouent les vingt-sept (27) députés de l’opposition togolaise à l’assemblée nationale. Frédéric Abass Kaboua devant la presse mercredi, comme il sait si bien le faire a de nouveau tiré à boulets rouges sur ses paires, qui, selon lui ne font que tirer parti des ressources de l’Etat.

En Afrique de façon générale et au Togo de façon particulière, les hommes et femmes politiques sont en permanence dans l'échec. Le professeur Togoata Apedo-Amah, enseignant chercheur à l'Université de Lomé a dénoncé vendredi sur les ondes d'une radio locale ce défaut des politiques.

La proposition de loi introduite à l’Assemblée nationale par les députés du groupe parlementaire ANC et leurs collègues d’ADDI est au centre d’une mésentente depuis vendredi au Parlement. Les discussions en commission des lois sont bloquées et la loi n’a pas la chance d’aller loin et être votée.

Les vingt-cinq (25) ans de la Conférence Nationale Souveraine ne passeront pas inaperçue dans le pays. Ils seront plutôt commémorés autour d'une table ronde le 8 juillet prochain. C'est ce qu’a annoncé Me Jean Dégli au cours d'une conférence de presse qu’il a donnée lundi à Lomé en présence des acteurs du monde politique, social et religieux témoins de ces assises nationales. 

La manifestation populaire organisée samedi par l’Alliance nationale pour le changement (ANC) et ses partenaires membres du CAP 2015 a abouti à la Plage en face de l’hôtel Ibis sans aucun incident. Les manifestants ont été bien encadrés par les forces de l’ordre et de sécurité jusqu’au point de chute.

L'Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral(ADDI) a effectué samedi sa rentrée politique pour le compte de l'année en cours. Axée sur le thème : "remettre le peuple togolais au cœur de l'action politique", cette rentrée politique s'assimile à une nouvelle ère pour le  parti qui s'engage à changer  de paradigme sur le contenu de ses  revendications et sur la manière de continuer à mener la lutte politique au Togo.

OTR