Ad Top Header

Confirmé pour un nouveau mandat au vu des résultats définitifs de la présidentielle proclamés mardi par la Cour constitutionnelle, Faure Gnassingbé témoigne sa reconnaissance. Le Président togolais salue la maturité politique et démocratique dont les togolais ont fait montre. M. Gnassingbé se met déjà au travail.

La Cour constitutionnelle a proclamé mardi les résultats officiels de l’élection présidentielle du 22 février dernier. La Cour a rejeté tous les recours formulés par Agbeyome Kodjo et confirme la réélection de Faure Gnassingbé. Le Chef de l’Etat sortant obtient, après redressement des suffrages, un score de 70,78% des voix contre 19,45% pour l'ancien Premier ministre.

Les populations de Kpélé  (environ 152 Km au nord-ouest de Lomé) ont tenu lundi une manifestation à la suite de la proclamation des résultats provisoires du scrutin présidentiel du 22 février au Togo. Elles ont à cette occasion célébré la victoire du président Faure Gnassingbé et salué la maturité du peuple togolais. Dans le même temps, elles déplorent la violation des textes de la République chez certains candidats déçus.

Vainqueur du scrutin présidentiel du 22 février avec 72,36%, selon les chiffres de la CENI, Faure Gnassingbé a rendu lundi grâce à Dieu. Le chef de l'État dit accueillir cette victoire "en toute humilité" et promet de ne pas trahir la confiance des togolais. M. Gnassingbé envoie un message à ses adversaires qu'il qualifie de "malheureux".

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé dimanche les résultats provisoires de l’élection présidentielle de samedi dernier. Selon les chiffres communiqués par l’institution en charge de l’organisation et la supervision de l’élection, c’est Faure Gnassingbé qui gagne dès le 1er tour avec 72,36% des voix. Agbeyome Kodjo suit avec 18% des voix alors que Jean-Pierre Fabre crédité de 4,35% des voix.

Le chef de l’Etat togolais sortant, candidat à sa propre succession a voté samedi à Pya. Après le vote, Faure Gnassingbé a souhaité une issue calme du scrutin et s'est dit "confiant" pour sa victoire.

C'est la célébration avant l'heure dans la préfecture de Kpélé (150 km nord-ouest de Lomé). En ce jour de la clôture de la campagne électorale du scrutin présidentiel du 22 février, la localité a vibré aux rythmes d'un méga concert organisé par la présidente de l'assemblée nationale. A l'occasion, Yawa Chantal Tsegan a appelé  davantage à voter le candidat de l'Union pour la République (UNIR) le samedi.

Des centaines de jeunes et femmes ont sillonné Lomé jeudi pour appeler à voter Faure Gnassingbé. Emmené par Bijoux Rondier, marraine de plusieurs associations, le cortège qui est passé par plusieurs quartiers de Lomé a chuté au siège du parti UNIR.

Lors de son dernier meeting de campagne jeudi à Kara, Faure Gnassingbé, qui s’attend à une réélection, a dénoncé des ingérences extérieures dans le processus électoral. Pour le candidat du parti UNIR, les choix et la souveraineté du Togo doivent être respectés. Le Chef de l’Etat togolais sortant avertit qu’une « crise postélectorale sera dommageable, non seulement pour le Togo mais aussi pour la sous-région » ouest-africaine.

Faure Gnassingbe était mardi à Tohoun (Moyen-mono) dans le cadre de la campagne électorale du scrutin présidentiel du 22 février. Chez le peuple Adja, le candidat de l'Union pour la République (UNIR,  au pouvoir) a réitéré son engagement de poursuivre des réformes dans plusieurs domaines. Le président candidat demande à ses partisans de voter massivement pour lui assurer une victoire nette.

OTR