Ad Top Header

Pascal Bodjona est-il de retour aux affaires aux côtés de Faure Gnassingbé ? C’est  la question qui soulève des débats dans plusieurs foras de discussions depuis que l’ancien ministre de l’administration territoriale a été aperçu à la Place des fêtes de la Présidence togolais où il a pris part à la cérémonie de prestation de serment du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé pour le mandat 2020-2025.

Faure Gnassingbé a prêté serment dimanche pour son 4e mandat à la tête du Togo. Elu avec 70,72% aux termes des résultats officiels proclamés par la Commission électorale et la Cour constitutionnelle, M. Gnassingbé veut se laisser guider rien que par l’intérêt général, le respect de la personne humaine et compte œuvrer au développement, à la paix et à l’unité nationale.

Plusieurs fois ministre sous Gnassingbé Eyadema et jusque-là ministre d’Etat de Faure Gnassingbé, Barry Moussa Barque est promu à un nouveau rôle. Le Chef de l’Etat l’a nommé à la tête de la Grande chancellerie des ordres nationaux.

Faure Gnassingbé a lancé dimanche les festivités du 60è anniversaire de l'accession à la souveraineté internationale du Togo.  Ceci à travers le rallumage de la flamme de l'indépendance. Entouré des ministres de son gouvernement et des présidents des institutions de la République, le Chef de l'Etat a convié les togolais à plus de détermination et d'abnégation pour la construction du pays.

Le Président togolais s’est adressé à la nation mercredi sur la crise due à la pandémie du Coronavirus. Faure Gnassingbé a salué la solidarité des togolais face à cette épreuve et annoncé des mesures fortes. Le président a décrété un Etat d’urgence sanitaire pour une période de 3 mois et annoncé la création d’un fonds de solidarité nationale et de relance économique de 400 milliards. Et pour vaincre le Coronavirus, M. Gnassingbé invite tous les togolais à faire front et à faire preuve de discipline dans le respect des mesures barrières.

Quand est-ce que Faure Gnassingbé prêtera serment ? Cette question commence à susciter débat depuis quelques jours. La Cour constitutionnelle vient de se prononcer sur le sujet et laisse la « latitude » au président de faire son choix. Pour Aboudou Assouma, le Chef de l’Etat doit finir son mandat en cours avant d’entamer le nouveau.

La Communauté des Economiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ont félicité jeudi Faure Gnassingbé pour sa réélection. Les deux institutions sous-régionales ont souhaité au président réélu la réussite de son nouveau mandat et exprimé leur disponibilité à accompagner le Togo.

Le parti UNIR s’est félicité jeudi du calme et de la pondération qui ont globalement marqué le processus électoral. Pour les dignitaires de UNIR, cela contribue à renforcer le cycle vertueux d’élections apaisées, amorcé depuis quelques années. Le parti salue la victoire de son candidat et appelle les togolais à sauvegarder la paix et la stabilité. Il invite par ailleurs la classe politique à privilégier l’intérêt national.

Fréderic Abass Kaboua a invité mercredi le président réélu, Faure Gnassingbé  à travailler avec des personnes compétentes  de tout bord en vue de relever de nouveaux défis au cours de son 4è mandat. Le leader national du Mouvement des Républicains Centristes (MRC) n’attend pas du Chef de l’Etat des nominations par complaisance. De ce fait, il plaide pour l’entrée au gouvernement des universitaires qu’il trouve talentueux.

Le  Conseil National de la Jeunesse du Togo (CNJ-Togo) salue le bon déroulement du processus électoral qui a abouti à la réélection de Faure Gnassingbé. Le Conseil a félicité mardi les institutions et acteurs impliqués dans l’organisation de ce processus et réaffirme son attachement à  la paix, à la stabilité et à la sécurité. Le CNJ pense que la réélection de Faure Gnassingbé traduit l’adhésion des populations à son projet de société.

OTR