Ad Top Header

Le Togo  s’active à emboîter le pas aux pays en voie de développement qui se sont engagés dans un processus de réforme de leurs systèmes éducatifs. Rêvant d’un programme scolaire qui s’adapte aux réalités socio-économiques et culturelles en tenant compte des besoins émergeants, inspecteurs et enseignants ont lancé jeudi à Lomé  les activités d’actualisation et d’allègement des programmes du collège.

Les fédérations  des syndicats des enseignants siégeant au Cadre Permanent de Concertation (CPC) et la Coordination  Syndicale  des Enseignants du Togo (CSET) annoncent une nouvelle grève de jours à partir du 13 novembre prochain. Le mot d’ordre  lancé mercredi précise que le nouveau mouvement  est reconductible si aucune solution idoine et définitive n'est trouvée.

La Coordination de l'Education  des Enseignants du Togo (CSET) annonce une grève sur les deux premiers jours de la rentrée scolaire qui démarre le 02 octobre prochain. L'information est contenue dans un courrier adressé mercredi  aux  ministères en charge de l'éducation. 

A la suite des échanges qu’il a eus lundi dernier avec les partenaires et acteurs du système éducatif togolais, le gouvernement togolais a décidé de repousser d’une semaine la rentrée scolaire, initialement prévue pour le 25 septembre au 02 octobre.

Le gouvernement togolais a eu lundi une séance de travail avec les syndicats du secteur de l’éducation notamment ceux qui siègent ou non dans le cadre permanent de concertation, les représentants des centrales syndicales, la coalition nationale pour l’éducation pour tous et l’association des parents d’élèves. Il était question de solder les questions en suspens pour mieux préparer la prochaine rentrée scolaire.

Le projet de  texte relatif au Statut du cadre de l'enseignant du Togo est enfin disponible. Mardi le comité chargé de le rédiger a remis le rapport de ses travaux au Chef du gouvernement, Komi Selom Klassou en présence des ministres chargé de la fonction publique, Gilbert Bawara et celui des enseignements techniques, Georges Aïdam. Le document qui est élaboré dans un esprit participatif devrait répondre aux aspirations du monde éducatif togolais.

La crise qui secoue depuis des années le système éducatif pourrait trouver un dénouement dès l’année académique qui vient. L'espoir est de nouveau permis. Les responsables syndicaux espèrent dans ce sens que le chef du gouvernement, Komi Selom Klassou qui a promis un statut particulier aux enseignants d'ici à la rentrée 2017-2018, tiendra sa promesse.

Après les services des téléphones mobiles, il sera désormais possible pour les candidats aux différents examens et concours au Togo d’accéder à leurs résultats depuis chez eux grâce à l’application SuiSco.

La cellule ad’hoc chargée de régler les questions de prélèvements et de cotisations opérés sur les salaires de certains enseignants auxiliaires avant leur reversement dans le cadre des fonctionnaires a fait le point vendredi de sa tournée de collecte de données au Premier ministre, Komi Selom Klassou. Cette tournée qui s'est déroulée du 11 au 28 avril dernier a eu un engouement et présage ainsi un bon avenir pour la cellule, selon les membres.

Même si c’est une accalmie qui règne actuellement dans le secteur de l’éducation au Togo, la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET) donne toujours de la voix et brandit encore ses mouvements. L’organisation qui revient sur l’acceptation des mesures prises par le gouvernement togolais explique avoir déjoué un plan des autorités.

Page 6 of 8
© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN