Ad Top Header

MPAC-T offre des bancs et articles scolaires à l’EPP Nouvelle marche

By Anselme AVI April 09, 2021 1530

Le Mouvement pour une action citoyenne au Togo (MPAC-T), a offert vendredi des articles scolaires à l'École Primaire Publique la nouvelle marche (située au centre de Lomé). Cet établissement a également bénéficié de 35 tables-bancs, 3 cartons de craie et des ensembles géométriques.

« L’action que nous venons de mener va dans la droite ligne de nos activités, de nos objectifs qui est d’apporter un plus à toutes les couches sociales dans notre pays. Cette action vient soulager les élèves de cet établissement », a indiqué Amah Adjanké, Secrétaire général de MPAC-T.

L’initiative a été possible grâce à la bonne volonté de plusieurs donateurs qui sont la plupart de la diaspora togolaise. Ils ont été représentés par Wence Agbotounou. Celui-ci déclare avoir proposé d’offrir cet équipement aux écoliers de l’EPP la nouvelle marche parce qu’il s’est rappelé des difficultés qu’il rencontrait aussi à l’époque, lorsqu’il était pensionnaires de l'établissement.

« Nous de la diaspora, c’est notre responsabilité de faire en sorte que chaque togolais puisse bénéficier d’une bonne éducation. C’est l’objectif de notre démarche avec cette association », a-t-il ajouté.

Touchés par cette démarche, le directeur du Groupe A, Messan Adademey et sa collègue du groupe B, Ablavi Djikpor ont témoigné leur reconnaissance aux donateurs. 

M. Adjanké a remercié ceux qui ont oeuvré afin que ce geste soit possible. Tout de même, il lance un appel aux bonnes volontés pour accompagner l’association dans ses initiatives.

Comme perspectives, l’MPAC-T prévoit un déplacement vers la ville de Tsévié dans le grand Kloto pour mener des actions de sensibilisation accompagné de dons.

Retenons qu’EPP Nouvelle Marche est créée en 1959 au profit des refugiés de la Côte d’Ivoire. Il était connu sous le nom du Champ de Course. Aujourd’hui, l’établissement compte 12 salles pour 600 élèves. Mais l’école rencontre présentement un problème d’électrification alors que les toits sont presqu’inexistants. A cela s’ajoute le manque de tables-bancs et de matériels pour les enseignants.

OTR