Ad Top Header

Master en poche à 63 ans, Flora Johnson pourra devenir notaire

By Anselme AVI December 10, 2020 3844
Flora Johnson recevant son attestation de Master jeudi à Lomé Flora Johnson recevant son attestation de Master jeudi à Lomé

Mme Flora Johnson, âgée de 63 ans, a obtenu jeudi à Lomé son diplôme Master 2 en droit. Elle a présenté le fruit de ses recherches avec tout le bonheur qui accompagne cela à l’occasion d’une séance mobilisant la présence de plusieurs personnes, notamment des professeurs des universités publiques et privées du Togo.

Selon l’intéressée, cette volonté de poursuivre les études jusqu’au 3è âge est issue d’une insatisfaction en soi et une détermination à tendre vers la perfection.

« J’avais en moi une insatisfaction qui voulait que je fasse mieux que ce que je faisais. Aussi j’avais promis à beaucoup de personnes que je reprendrai les études », disait Flora Johnson.

Le thème de son mémoire portait sur « le notaire à l’épreuve du droit de société commercial et groupement d’intérêt économique ». Dans ses écrits on retient que le notaire ne peut pas se soustraire de la vie des sociétés commerciales malgré la réforme.

Il a fallu 6 ans pour que Flora Johnson finisse son parcours de la première année au master en droit. Malgré les difficultés, elle a tenu le coût. Ce degré d’abnégation de la part de cette dernière vient renforcer la certitude surtout des jeunes filles et femmes dans leurs études.

« C’est une dame qui a impressionné de par son abnégation, sa détermination et son travail. On ne s’attendait pas à ce qu’elle puisse franchir la barre de la licence mais elle l’a fait avec brio et on se demandait si elle pouvait tenir devant le master, puisse que là aussi c’est une autre réalité. Mais elle nous a prouvé le contraire », a indiqué Yawovi Kpedu, Docteur en droit Privé.

Selon les témoignages des membres de sa famille, après son Baccalauréat 2è partie, la lauréate a d’abord étudié anglais à l’Université de Lomé et s’est ensuite retrouvée dans le commerce. Mais le sentiment d'insatisfaction a fait qu’elle reprenne plus tard la première année en droit à l'Institut des Hautes Etudes de Relations Internationales et Stratégique (IHERIS), pour en arriver là aujourd’hui.

En ce qui concerne la prochaine étape, la soixantaine rêve de se joindre au corps des notaires du Togo, ainsi commencera une nouvelle aventure comme elle l’a toujours souhaité.

OTR