Ad Top Header

Togo: 14 examens concernés par la suppression des frais d’inscription

By November 19, 2020 2545

Le gouvernement a supprimé les frais d’inscription aux divers examens scolaires et universitaires pour compter de la rentrée 2020-2021. Cette décision a été entérinée par un arrêté interministériel pris par le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Dodzi Kokoroko et son collègue de l’enseignement supérieur et de la recherche, Majesté Ihou Wateba. Dans l’arrêté, les ministres précisent les examens concernés par cette décision.

Pour les enseignements primaire et secondaire général, il s’agit du Certificat d’étude du premier degré (CEPD), du Brevet de fin d’étude du premier cycle du secondaire (BEPC) et du Baccalauréat 1ère partie (BAC 1).

Pour l’enseignement technique, les examens concernés sont : le Certificat de fin d’apprentissage (CFA), le Brevet de technicien (BT), le Brevet de technicien agricole (BTA), le Brevet professionnel (BP), le Certificat de qualification professionnelle (CQP), le Brevet d’étude professionnelle (BEP), le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP), le Baccalauréat 1ère partie (BAC 1).

En ce qui concerne l’enseignement, les examens ciblés sont le Baccalauréat 2e partie (BAC 2), le Brevet de technicien supérieur (BTS), le Diplôme de technicien supérieur agricole (DTSA).

Kokoroko attache du prix à la décision

Dans un courrier adressé aux directeurs régionaux de l’Education, aux chefs d’inspection de l’enseignement, aux chefs d’établissement et aux directeurs d’écoles, le ministre Dodzi Kokoroko, invite à l'observation de cette nouvelle mesure décidé par le gouvernement.

« En référence à la mesure de suppression des frais d’inscription aux différents examens scolaires annoncée par le chef de l’Etat, je vous fais connaitre que désormais il n’y aura plus de frais d’inscription pour les examens. A cet effet, je vous demande d’observer sans réserve cette mesure et en faire large diffusion », écrit Prof. Kokoroko.

Le ministre invite par ailleurs certains chefs d’établissement qui ont déjà perçu de tels frais, à les restituer immédiatement aux intéresser.

OTR