Ad Top Header

BAC-2 à 51 ans: l’Université de Lomé honore Denise Mensah

By October 26, 2020 6916
Denise Yawa Mensah, 2e à partir de la droite Denise Yawa Mensah, 2e à partir de la droite

Denise Yawa Mensah a eu son Baccalauréat 2e partie il y a quelques jours à l’âge de 51 ans. Un exploit presque inédit au Togo pour cette femme qui exerce depuis de nombreuses années dans le domaine de la couture après avoir abandonnée les études au collège. Pour l’encourager à mieux faire et inviter d’autres togolais à prendre exemple sur elle, l’Université de Lomé l’a honorée lundi.

C’est un acte de reconnaissance de l’exemplarité de Denise Yawa Mensah et du modèle qu’elle représente que l’Université de Lomé a posé lundi à Lomé. Malgré un parcours atypique, Mme Mensah a tenu à poursuivre les études et à obtenir son BAC II. Ce qu’elle a réussi à faire en cette année 2020.

Pour l’encourager, l’Université de Lomé décide de l’exonérer des frais d’inscription et d’études si elle décide de poursuivre ses études dans cet établissement public d’enseignement supérieur. Prof Dodzi Kokoroko annonce que l’UL sera toujours à ses côtés même si elle décide de prendre les cours dans une université privée.    

« Mme Mensah représente pour l’Université de Lomé, les valeurs majeures qui permettent aux hommes et aux femmes de s’épanouir notamment le courage, la bravoure et le rêve d’un lendemain meilleur. Vous nous réconcilier avec des réformes non réalisées dans le système éducatif togolais, notamment l’idée de se former tout au long de la vie », a déclaré Prof Dodzi Kokoroko.

Prof Kokoroko ajoute par ailleurs que l’Université de Lomé a un parcours identique au vôtre : le refus de la paresse et la capacité à surmonter les difficultés et les coups orchestrés par les ennemis du progrès et de l’innovation.

A l’occasion, Prof Dodzi Komla Kokoroko, également ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, a annoncé que des réformes se feront et prendront en compte les décrochés du système tout autant que les volontaristes qui voudront se réconcilier avec eux-mêmes par les études.

Issue d’une famille d’intellectuelle, Denise Yawa Mensah s’était dans un premier temps arrêtée en classe de 4e pour apprendre la couture. Mais suivant les conseils de ses entourages et de ses amies, elle a décidé de poursuivre les études pour avoir des meilleurs diplômes.

« Je remercie l’Université de Lomé pour cet honneur qui m’est fait. Cela me donne envie d’aller encore plus loin dans les études. J’aimerais, si c’est possible, avoir la licence en management », a lâché toute émue Mme Mensah.

Rappelons que la cérémonie a enregistré la présence de la ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Adjovi Lonlongno Apedo-Anakoma et de la ministre des sports et des loisirs, Lidi Bessi-Kama.

© 2020 Togo Breaking News All Rights Reserved. Designed By JIREH & TBN