Print this page

Prof Kokoroko, les défis du nouveau ministre des enseignements

By October 02, 2020 2216

Trois professeurs de l’Université de Lomé font leur entrée dans le nouveau gouvernement de Faure Gnassingbé. Les Professeurs Akodah Ayewouadan et Majesté Ihou-Wateba prennent respectivement les départements de la communication et de l’enseignement supérieur. A la tête de l’Université de Lomé depuis 2016, Prof Dodzi Komla Kokoroko aura désormais la lourde charge de gérer le ministère des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat.

Prof Kokoroko devra encore faire recours à ses compétences pour donner un nouveau visage l’éducation nationale. Celui qui a transformé l’Université de Lomé ces dernières années est appelé à réformer le système éducatif togolais.

Sa nomination à la tête de ce département intervient à moins d’un mois de la rentrée scolaire prévue pour le 26 octobre prochain. Pour la réussite de l’année scolaire 2020-2021, les défis sont déjà énormes. En effet, les mesures envisagées par le prédécesseur de Dodzi Kokoroko agacent certains syndicats d’enseignants qui ont commencé par donner de la voix.

Le tout 1er défi pour le nouveau ministre sera d’engager au plus vite une discussion avec les enseignants et surtout parvenir à le convaincre pour l’effectivité de la rentrée.

Autre défi à relever, Prof Kokoroko devra également s’assurer que les dispositions prises pour le déroulement des cours dans un contexte de Covid19 soient les plus optimales possibles.

Dans un secteur généralement très touché par la grève des enseignants devra parvenir à établir une relation de confiance avec interlocuteurs qui sont d’ailleurs ses collègues enseignants.

Sur le moyen et long termes, le nouveau ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat devra engager une vaste réforme du système éducatif. Tout doit commencer par une réforme des curricula de formation.

Avec ses compétences intrinsèques qui lui ont permis de sortir l’Université de Lomé du gouffre, Dodzi Kokoroko a les atouts pour réussir cette nouvelle mission.

Le nouveau ministre doit mieux faire que ses prédécesseurs. En homme averti, Prof Kokoroko sait quoi faire.

Didier ASSOGBA

Related items